Métropole de Lyon : temps d'attente trop long aux urgences, un syndicat de pompiers tire la sonnette d'alarme

Plus d'une heure trente d'attente, pour qu'un patient amené par les pompiers soit pris en charge par les urgences. Le syndicat Sud des pompiers du Rhône recense plusieurs cas d'attente "à rallonge" aux urgences et demande une rencontre avec la Préfecture.

Une heure trente-sept minutes : c'est le temps que des pompiers annoncent avoir attendu mercredi 3 janvier aux urgences de l'Hôpital Saint-Joseph (dans le 7ᵉ arrondissement de Lyon), avant que le patient qu'ils transportaient soit pris en charge. Le même jour, un autre véhicule des pompiers du 3ᵉ arrondissement, aurait attendu une heure dix.

Un problème récurrent

" Jeudi, on a encore des collègues qui ont attendu une heure à l'Hôpital Edouard Herriot, alerte Nicola Laumet, délégué départemental du syndicat Sud. La situation n'est pas nouvelle, il arrive souvent qu'on attende trente ou quarante minutes, mais forcément avec les vacances le problème s'accentue, les urgences sont encore plus sollicitées."

Selon le syndicat, ces temps d'attente à rallonge concerneraient plusieurs hôpitaux de la métropole : Saint-Joseph, Croix-Rousse, Lyon Sud et Édouard Herriot.

"Quand on attend que les urgences prennent en charge une personne, on ne peut pas partir sur une autre intervention. C'est donc la population qui en pâti, car les secours viendront de plus loin."

Nicolas Laumet, Délégué syndical Sud

Une rencontre prévue

Le syndicat Sud a donc décidé d'écrire directement à la préfète du département, Fabienne Buccio, pour demander à être reçu. "Il ne faut plus que les pompiers remédient aux manques de moyens mis dans les hôpitaux par le ministère de la Santé. Nous n'avons pas de moyens illimités", met en avant le pompier.

Contactée, la Préfecture indique avoir proposé un rendez-vous au syndicat le mardi 9 janvier. Les modalités de cette rencontre et l'éventuelle participation de la direction des hôpitaux ne sont pas encore fixées.

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Auvergne-Rhône-Alpes
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité