#OnVousRépond : comment se déplacer pour raison de santé, voir son médecin ou renouveler votre ordonnance ?

Vous aviez pris un rendez-vous médical bien avant ce reconfinement ? Vous devez changer de département pour subir des examens ? Comment prendre soin de vous tout en respectant les règles de déplacement en vigueur depuis le 3 avril 2021 ? Voici les réponses à vos questions.

Quelles sont les règles de déplacement pour aller voir son médecin ? Faut-il annuler son rendez-vous pris de longue date à cause du confinement ? #OnVousRépond
Quelles sont les règles de déplacement pour aller voir son médecin ? Faut-il annuler son rendez-vous pris de longue date à cause du confinement ? #OnVousRépond © Richard Villalon/MaxPPP

Maintenir l'accès aux soins malgré le confinement est une nécessité. Pour ce troisième confinement national, les autorités l'ont pris en compte en faisant la liste des motifs de déplacement dérogatoire depuis le 3 avril 2021. Alors, pouvez-vous vous déplacer pour une consultation médicale ? Y-a-t-il des limites aux déplacements pour raison de santé. Vos questions sont nombreuses sur le sujet. #OnVousRépond.

► J'habite à Aurillac. J'ai des examens à faire sur Toulouse, est-ce que je dois les annuler ?

Habitant de la région Auvergne-Rhône-Alpes, Nugou s'interroge sur la possibilité de passer du Cantal à la Haute-Garonne pour subir des examens médicaux. Doit-il annuler son rendez-vous ? Pas forcément. "Les déplacements pour des consultations, examens, actes de prévention (dont vaccination) et soins ne pouvant être assurés à distance ou pour l’achat de produits de santé" font en effet partie de la liste des motifs inscrits sur la dernière attestation de déplacement dérogatoire en vigueur.

Mais dans la foison de questions/réponses traitées sur le site du Gouvernement, il est toutefois indiqué qu'il est possible de se déplacer pour un rendez-vous médical, si celui-ci "ne peut pas être reporté ou réalisé à distance". Mais comment savoir si votre rendez-voius peut-être reporté ? "C'est au soignant de juger du caractère d'urgence de l'examen", précise le secrétaire général de l'Union Régionale des Professionnels de Santé et médecins libéraux d'Auvergne-Rhône-Alpes.

Un problème digestif, une crise de rhumatisme... Chaque discipline peut caractériser des éléments d'urgence. Et puis, il y a des choses qui peuvent attendre quatre semaines.

Dr Vincent Rébeillé-Borgella, secrétaire général de l'URPS Auvergne-Rhône-Alpes

► Mon épouse a un rendez-vous médical à plus de 30 km, puis-je l'accompagner ? (JeanMimi des Hauts-de-France)

Si ce rendez-vous ne peut-être reporté ou réalisé à distance, alors oui, il est possible d'accompagner une personne pour des soins ou une consultation médicale, à condition toutefois que l'épouse de JeanMimi ne soit pas autonome. Si elle ne peut se rendre seule à ce rendez-vous, son mari devra se munir de l'attestation de déplacement dérogatoire, en choisissant le motif familial impérieux et assistance à personne vulnérable.

Sachez également que le motif dérogatoire relatif à la santé et aux soins n'inclut pas de distance limite. Vous pouvez faire plus de 30 kilomètres, et même 50 comme Perinne qui souhaite se rendre chez le cardiologue dans les Hauts-de-France.
Passer d'un département à l'autre, voire d'une région à l'autre est également possible. Que ce soit en-dehors ou pendant les horaires du couvre-feu d'ailleurs. Il vous suffit de vous munir de l'attestation de déplacement dérogatoire, de cocher la tranche horaire correspondant à votre déplacement, pour le motif n°2. Prévoyez simplement d'avoir un justificatif de votre rendez-vous chez le médecin, dentiste ou autre spécialiste.

► Ai-je le droit de me rendre chez mon médecin référent pour un renouvellement d'ordonnance ?

Gaëlle, qui habite en Bretagne, se demande si elle peut faire 80 kms pour aller voir son médecin référent afin de se faire renouveller une ordonnance. La réponse à cette question est oui si le traitement ne peut être différé et s'il n'y a pas de possibilité de trouver un médecin plus proche de votre domicile. "Un renouvellement d'ordonnance nécéssite une réévaluation clinique", précise le Dr Vincent Rébeillé-Borgella. "C'est une lourde responsabilité de prescrire sans examen", poursuit le médecin qui recommande vivement une consultation.

Pour se rendre chez son médecin référent, Gaëlle devra se munir de l'attestation de déplacement dérogatoire, en y cochant la case n°2 : "Déplacements pour des consultations, examens, actes de prévention (dont vaccination) et soins ne pouvant être assurés à distance ou pour l’achat de produits de santé".

► J'ai un rendez-vous en Espagne à Barcelone dans une clinique privée de fertilité pour un projet de naissance... 

Ce déplacement envisagé par une habitante anonyme de la région Auvergne-Rhône-Alpes est à priori inenvisageable pour le 19 avril 2021. Et pour cause, les conditions d'entrée et de séjour en Espagne sont particulièrement limitées, comme le précise l'ambassade de France. "Le transit par l’Espagne par voie terrestre et aérienne est possible. Il n’est en revanche pas possible de séjourner dans l’une des régions traversées en voiture, même pour une seule nuitée". En Catalogne, "seuls les déplacements essentiels sont autorisés" jusqu'à nouvel ordre.

Par ailleurs, toujours selon le secrétaire général de l'URPS Auvergne-Rhône-Alpes, il paraît difficile de pouver le caractère d'urgence de ce rendez-vous pour un projet de naissance dans une clinique privée de Barcelone. En clair, il va falloir reporter ce rendez-vous.

Sachez enfin que des dispositifs de téléconsultation ont été mis en place depuis le début de la crise Covid. C'est une alternative, même si le docteur Vincent Rébeillé-Borgella estime que rien ne vaut un examen clinique pour éviter des erreurs de diganostic. "Vous êtes malades, restez chez vous", c'était le crédo du tout premier confinement en 2020. Résultat : les médecins avaient déploré une forte baisse des consultations, engendrant des retards de diagnostics. Selon une étude réalisée par l'Assurance maladie et de l'Observatoire des non-recours aux droits et services (Odenore), 60% des personnes interrogées avaient indiqué ne pas avoir réalisé "au moins un soin ou acte dont elles avaient pourtant besoin". 

Une autre question ? Rien de plus simple pour nous la poser. Il suffit de renseigner le formulaire ci-dessous. En sélectionnant votre région de résidence, les rédactions concernées seront immédiatement informées. Vous pourrez retrouver l'ensemble des réponses dans les articles qui leur sont consacrés en suivant le tag #OnVousRépond

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
#onvousrépond société confinement : conseils pratiques santé