Essence et pénurie. " La jauge est dans le rouge, je crois qu’on va rester à la maison ", tension sur le carburant et des stations à sec

Publié le
Écrit par Daniel Pajonk .

La situation est loin de s’améliorer dans le réseau des stations Total et dans les autres enseignes de vente de carburant. Le mouvement de grève qui touche les raffineries dont celle de Feyzin se durcit. Certaines stations sont quasi à sec ce lundi.

Effet conjugué des rabais sur les tarifs des carburants, gas-oil en tête, et du mouvement de grève qui affecte quatre raffineries sur six dans le pays, la pénurie de carburant continue de se faire sentir dans l’agglomération lyonnaise. Et certaines stations affichent des indications informant que les pompes sont hors service, autrement dit à sec. Dans certaines stations de la périphérie lyonnaise, on attendait des camions de ravitaillement. Ce lundi matin, toujours rien.

On ne sait plus

Et surtout, fait nouveau depuis ce début de semaine, les gérants n’ont plus du tout d’information

Un client

"Et surtout, fait nouveau depuis ce début de semaine, les gérants n’ont plus du tout d’information", explique un client qui, ce matin, a poussé la porte d’une station et s’est entendu dire que l’on ne savait pas. Des clients rencontrés ce lundi devant des stations ne savent plus où en est, ils reprochent le manque de communication du pétrolier.

Au volant d’une voiture de service sur la jauge d’essence, un automobiliste qui utilise en temps normal la carte Total de l’entreprise se rend de station en station. Ne trouvant pas de carburant, il s’apprête à faire le plein chez un autre distributeur.

Une conductrice, qui vient du quartier de Vaise (Lyon 9e), ne trouve pas, elle non plus, de station Total approvisionnée. « C’est la galère, dit-elle. Ca fait au moins une quinzaine de jours et c’est pire ces derniers jours. Tant pis, je vais aller ailleurs, c’est casse-pieds !»

Plus rien ne sort de la raffinerie

Selon un point de situation communiqué lundi matin par la CGT, seul syndicat dans le mouvement, la grève touche la raffinerie de Feyzin où "aucune goutte de produits pétroliers ne sort, mettant à mal l'alimentation des stations-services déjà très perturbée", d'après Pedro Afonso, élu CGT à Feyzin. 

Alors, on peut redouter que les stations-services d’autres enseignes soient perturbées à leur tour. Un automobiliste croisé ce lundi en est à sa 4e station-service, à la recherche de gas-oil. Il se demande comment il va faire pour aller travailler. « Je viens de faire deux stations Total et une Avia, je n’ai pas trouvé de carburant. La jauge est dans le rouge, je crois qu’on va rester à la maison », dit un conducteur qui n’a pas entendu parler de la grève.

TotalEnergies réfute tout problème d'approvisionnement

Sur la départementale qui mène à la station-service faisant face à la raffinerie, la queue s’allonge de quart d’heure en quart d’heure. Une trentaine de véhicules patientent avant d’arriver à la pompe. Le double effet prix et pénurie.

De son côté, la direction de TotalEnergies contredit en partie ce qui est vécu sur le terrain : « Nous confirmons qu’il n’y a pas de manque de carburant car [nous] avons constitué des stocks et [que nous procédons] à des imports réguliers », fait observer le groupe pétrolier dans un communiqué. Et de préciser que le réapprovisionnement du réseau s’effectue se poursuit « grâce au à des moyens logistiques supplémentaires. »

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité