PREMIERE MONDIALE. Un T-Rex de 11 mètres de long s'invite au musée des Confluences, "le plus grand des carnivores"

Publié le
Écrit par Emilie Barthe .

Jurassic Park arrive au musée des Confluences à Lyon. Riker, l'un des tyrannosaures Rex fossilisés les plus complets au monde, y sera exposé pour une durée d'un an. Immersion garantie dans l'ère du Crétacé supérieur, pour le plus grand bonheur des familles.

Il fait 3 mètres de haut sur 11 mètres de longueur et va poser ses valises pour un an à Lyon. Riker, un Tyrannosaures Rex découvert à Hell Creek, dans le Montana, s'invite au musée des Confluences, pour une exposition immersive qui remonte le temps jusqu’au Crétacé supérieur, il y a 66 millions d’années. 

"C'est quelque chose d'exceptionnel d'accueillir le plus grand des carnivores jamais vus", explique Cédric Lesec, directeur des relations extérieures et de la diffusion dans le musée lyonnais. "C'est la première fois que ce spécimen est montré au monde", ajoute-il, fier d'en être le témoin privilégié. 

C'est la première fois que ce spécimen est montré au monde

Cédric Lesec,

directeur des relations extérieures au musée des Confluences

L'un des T-Rex les plus complets au monde  

La particularité de ce T-Rex : il s'agit d'un squelette fossilisé, complet à 73 %. "Riker est exceptionnel au regard de sa complétude", souligne le responsable qui insiste, "ce n'est pas un moulage, mais bien un véritable dinosaure conservé par le temps". Son crâne, son torse, ses pattes, presque tout y est, seule une partie de la hanche manque à l'appel. 

Deuxième de son genre en France, alors que Trix avait fait son apparition dans la galerie de Minéralogie et de Géologie du Muséum national d'histoire naturelle en 2018, Riker intègre la liste très restrictive des spécimens les plus complets au monde. Retrouvées au même endroit, dans le Montana, les deux pièces témoignent de conditions de fossilisations spectaculaires pour une espèce plutôt rare à retrouver. 

"Une sortie familiale à sensations fortes"

"C'est une découverte qui, plutôt que de rester dans des cercles d'initiés, s'ouvre à un public familial afin de comprendre de l'histoire du vivant", affirme Cedric Lesec, dont la collaboration avec le collectionneur en était l'objectif. Pour lui, la pièce a des choses à raconter, sur sa vie, mais aussi sur sa disparition. Des marques de morsures, des os endommagés voire cassés puis cicatrisés, etc. tous ces éléments illustrent une lutte constante pour la survie de l'animal.

Pour Cédric Lesec, pas question "d'en faire un objet de pop culture, mais bien de science". "C'est l'occasion de montrer la recherche scientifique autour des collections", explique-t-il. Le Tyrex, qui a dû s'adapter au bâtiment des Confluences, sera présenté allongé au centre d'une salle constituée de panoramas de la faune et la flore dans laquelle l'animal vivait autrefois, pour une expérience complètement immersive.

"Ça va être la sortie familiale à sensations fortes", résume le responsable, qui conseille de compléter la visite par la découverte de l’exposition permanente Origines, les récits du monde avec, notamment, un spécimen de Camarasaurus (-155 millions d’années). D'autres activités seront à prévoir autour de l'exposition dans les mois à venir. 

L'exposition ouvre ses portes du 16 décembre 2022 au 31 décembre 2023 au musée des Confluences à Lyon. La visite dure 30 minutes, sur réservation en ligne. Tarif : 4 € + prix du billet du musée. Gratuit pour les moins de 4 ans. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité