Régionales 2021 : Jadot cible sur "de belles surprises" ce dimanche d’élections pour les Verts

L'eurodéputé Yannick Jadot a dit s'attendre à "de belles surprises" pour les écologistes dimanche au premier tour des régionales, en apportant son soutien à Fabienne Grébert, candidate EELV en Auvergne-Rhône-Alpes, ce vendredi 19 juin à Lyon.

"Si Fabienne Grébert gagne, je vais à la présidentielle. Et si elle ne gagne pas, j'y vais quand même!", a lancé Yannick  Jadot, en plaisantant, à une passante l'ayant reconnu à son arrivée à Lyon.
"Si Fabienne Grébert gagne, je vais à la présidentielle. Et si elle ne gagne pas, j'y vais quand même!", a lancé Yannick Jadot, en plaisantant, à une passante l'ayant reconnu à son arrivée à Lyon. © Maxppp

À sa descente du train, le potentiel candidat à la présidentielle a pris le bus pour rejoindre le marché de la Croix-Rousse (4e arrondissement), où l'attendaient l'équipe de Fabienne  Grébert et le maire EELV de Lyon, Grégory Doucet.

"Si Fabienne Grébert gagne, je vais à la présidentielle. Et si elle ne gagne pas, j'y vais quand même!", a lancé Yannick  Jadot, en plaisantant, à une passante l'ayant reconnu à son arrivée.

"On va avoir de belles surprises ce dimanche 20 juin, car on est régulièrement sous-estimé par les sondages et parce que les électrices et les électeurs vont s'intéresser aux candidats qui s'intéressent à eux", a-t-il ajouté, plus sérieusement, en déambulant devant les étals.

"Tout ce qu'on porte comme transformations de la société, ça se porte surtout dans les élections locales, qui touchent au quotidien des gens et qu'on ne considère pas comme des élections intermédiaires. Aux régionales, on ne fait pas un sondage pour 2022", a développé Yannick Jadot.

En Auvergne-Rhône-Alpes, les sondages donnent la candidate des Verts au coude à coude avec la socialiste Najat Vallaud-Belkacem, loin derrière le président sortant Laurent Wauquiez (LR), le candidat du RN Andrea Kotarac et celui de LREM, le député Bruno Bonnell.

"Je ne sens pas qu'on va être à touche-touche avec le PS, je suis plutôt confiante. Mais si Najat est devant, je ferai campagne avec elle", a assuré pour sa part fabienne Grébert vendredi matin, alors qu'écologistes et socialistes ont échoué à se rassembler au premier tour.

Méthode Coué? Sur le marché, la candidate tractait en se présentant comme la future présidente de la région et Yannick Jadot comme le futur président de la République. Sans forcément convaincre le chaland.

Mais l'heure était surtout aux blagues : "elles sont rouges vos fraises, elles ne sont pas vertes", a lancé l'eurodéputé à un marchand. "Vous êtes verts, vous ? Alors prenez de la salade", lui a rétorqué l'intéressé du tac au tac. Les écologistes sont repartis avec une cagette de fruits.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections régionales 2021 politique élections europe écologie les verts région auvergne-rhône-alpes société la république en marche parti socialiste rassemblement national