• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Rhône : un chercheur de l'université Lyon 1 emprisonné en Turquie

Tuna Altinel a été arrêté et incarcéré lesamedi 11 mai après-midi à Balikesir, en Turquie / © Amitiés Kurdes Lyon et Rhône Alpes
Tuna Altinel a été arrêté et incarcéré lesamedi 11 mai après-midi à Balikesir, en Turquie / © Amitiés Kurdes Lyon et Rhône Alpes

Tuna Altinel, Maître de conférence à l'université Lyon 1, est retenu en prison par le régime turc. Ses collègues ignorent pour quel motif mais se mobilisent pour obtenir sa libération. 

Par Alexandra Marie

Tuna Altinel, mathématicien, Maître de conférence à l'université Lyon 1 est emprisonné en Turquie pour « propagande en faveur d’une organisation terroriste », le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), et encoure à ce titre, jusqu’à sept ans et demi de prison.

Selon l'association Amitiés Kurdes Lyon et Rhône Alpes dont il est membre, "A son arrivée à Istanbul le vendredi 12 avril 2019 pour les vacances de printemps, son passeport lui a été confisqué et il se trouvait donc dans l’impossibilité de rentrer en France. 

Il lui est en plus reproché d’avoir organisé une réunion publique illégale à Lyon pour dénoncer les massacres de civils commis par l’armée Turque à Cizre, ville kurde de Turquie, en représailles au fait qu’elle s’était déclarée en « autonomie municipale » par rapport au gouvernement d’Erdogan.
Rappelons que cette réunion était organisée par Amitiés kurdes de Lyon, association loi 1901, parue au journal officiel le 23-02-2013 sous le n° W691082755." peut-on lire sur la page facebook de l'association. 
 
"Or il n'a pas organisé cette réunion, certes il était présent et a réalisé des traductions mais il ne peut pas être considéré comme un organisateur" affirme T. Lamberthod d'Amitiés Kurdes

D'après le consul de Turquie à Lyon Ozgur Cakar : "Ankara n'a pas transmi d'informations sur la procédure" mais ce dernier confirme que : "son passeport a bien été confisqué".
Il a été modérateur dans une conférence à Villeurbanne au cours de laquelle il était interprète d'un député du HDP recherché en Turquie.
Un parti proche du PKK, qualifié en avril dernier par le ministre des affaires étrangère, Jean Yves le Drian, d'organisation terroriste, reconnue comme telle par la France et par l'Union européenne.

Il lui est également reproché d'avoir signé en 2016 une pétition ( Lire la pétition ici ) intitulée "Nous, enseignants-chercheurs de Turquie, nous ne serons pas complices de ce crime !" dénonçant le fait que " L’État turc, en imposant depuis plusieurs semaines le couvre-feu à Sur, Silvan, Nusaybin, Cizre, Silopi et dans de nombreuses villes des provinces kurdes, condamne leurs habitants à la famine."

A Lyon, un comité de soutien à Tuna Altinel s'organise et appelle à un rassemblement contre la répression subie par les universitaires en Turquie Mardi 14 mai à 18 h Place de la République à Lyon. 



 

Sur le même sujet

Portrait Rachida Majri

Les + Lus