"Une police européenne anti-drogue", à droite, la campagne pour les européennes est lancée

En visite dans le Rhône, la tête de liste de LR aux élections européennes, François-Xavier Bellamy a défendu l'idée "d'une police européenne anti-drogue". En déplacement à Oullins-Pierre-Bénite, il a rencontré des policiers, en compagnie de plusieurs élus.

"Si on ne protège pas les frontières extérieures de l'Europe, on verra continuer d'arriver le trafic de drogue qui gangrène la vie des quartiers" a déclaré François-Xavier Bellamy en campagne à Oullins-Pierre-Bénite (Rhône), dans la métropole de Lyon. La tête de liste aux élections européennes était en visite aux côtés d'élus locaux ce mercredi 27 mars.

Auprès du maire LR de la commune et des policiers de la ville, M. Bellamy a prôné la création d'une "force de police européenne anti-drogue" face à ce qu'il a qualifié d'"explosion des passages de drogue" dans les ports ou les aéroports de l'UE. "On verra continuer de monter la violence, on verra le terrorisme continuer de frapper notre pays" a-t-il ajouté.

Opposé aux "forces politiques à gauche qui voudraient empêcher d'utiliser" les données de la vidéosurveillance, il a aussi taclé les opérations "Place nette XXL" lancées il y a quelques jours par le gouvernement. L'une de nos équipes avait suivi le travail des policiers, avec le RAID et la CRS 83 à Vénissieux, lors d'une opération "pour pilonner les points de deal".

En écho, Eric Ciotti, le patron du parti, a commenté ces opérations : "Ce que fait M. Darmanin, c'est du baratin, ces opérations XXL, c'est du cinéma, de la communication", "Une fois que le barnum de communication est parti, les problèmes subsistent parce qu'on ne s'y attaque pas", a-t-il encore estimé.