Villeurbanne : pas de distribution de l'édition 2020 du guide le Petit Paumé

L'édition 2020 très contestée du guide étudiant le Petit Paumé / © Jean-Christophe Adde/ France 3 Rhône-Alpes
L'édition 2020 très contestée du guide étudiant le Petit Paumé / © Jean-Christophe Adde/ France 3 Rhône-Alpes

Après la polémique sur un commentaire jugé raciste dans son édition 2020, le Petit Paumé ne sera pas distribué le 26 octobre à Villeurbanne. La ville a annulé la manifestation estimant que la distribution ne pourrait être organisée dans "des conditions de sérénité et sécurité maximales"

Par Myriam Figureau

La polémique n'est pas  prête de retomber pour le Petit Paumé, ce guide rédigé par des étudiants de la prestigieuse école de commerce EM Lyon et qui fait chaque année une critique des restaurants, bars et autres lieux de sortie de l'agglomération lyonnaise.

Dans son édition 2020, découverte par les Lyonnais samedi 12 octobre pour son lancement, l'un des rédacteurs du guide écrit à propos d'un restaurant du quartier de la Guillotière dans le 7 arrondissement de Lyon: 

"Alors que je fuis une bande de rebeus place Guillotière, je m’engouffre, un peu par hasard à ho36. Bonne pioche ! Des jeunes blancs qui travaillent sur leurs ordis, tout en sirotant un bon café latte. Je vais pouvoir me fondre dans la masse. L’espace est design, les tables sont grandes et les prix bas. Avec ho36, on a un peu de la Presqu’île, mais à Guillotière".


 

Un commentaire qui a entraîné une série de réactions indignées dont celle en fin de journée de ce lundi 14 octobre de la mairie de Villeurbanne. Traditionnellement, le Petit Paumé est également distribué fin octobre dans la 2e ville du Rhône, qui compte sur son territoire le campus de la Doua . 
Dans un communiqué, la ville annonce l'annulation de la distribution du guide et de la manifestation prévue le 28 octobre. La Ville qui dit "œuvrer au quotidien pour lutter contre toutes les formes de discriminations"..."estime que l'événement festif ne peut plus être organisé dans des conditions de sérénité et de sécurité maximales. La mairie ne souhaite par ailleurs pas "cautionner la distribution d’un guide dont certains passages vont au-delà du dérapage ou de la maladresse et portent clairement des propos racistes et sexistes".
 




 

 

Sur le même sujet

Les + Lus