Saint-Priest (Rhône) : suspicion d'intoxication alimentaire à la cantine

Des analyses devront déterminer l’origine des malaises. / © Vincent Diguat, F3RA
Des analyses devront déterminer l’origine des malaises. / © Vincent Diguat, F3RA

15 enfants, âgés de 7 à 10 ans, ont été pris de nausées et de vomissements après avoir déjeuné au restaurant du groupe scolaire François-Mansart de Saint-Priest, près de Lyon. Conduits à l'Hôpital Femme-Mère-Enfant de Bron, ils ont été examinés et leur état est rassurant.

Par Sandra Méallier

Pour l'heure, rien ne prouve l'intoxication alimentaire collective. Tous juste sait-on que 15 élèves de CM1 et CM2 de l'école primaire et maternelle François Mansart de Saint-Priest, dans l'est-lyonnais, ont été malades après avoir pris leur repas à la cantine de l'établissement, ce lundi.

Après un bilan médical réalisé sur place par le médecin du SAMU, les enfants ont été transportés à l'hôpital en urgence relative et les premiers examens confirment qu'ils ne sont pas en danger. Tous ont pu regagner leur domicile.

Une enquête à suivre

Reste à comprendre ce qui a déclenché les symptômes. Au total, 109 elèves ont déjeuné dans ce restaurant scolaire, un menu (composé de carottes râpées, colin et lentilles) préparé par la cuisine centrale de la commune qui en fournit plus de 3000 par jour.

D'après le directeur de cabinet du maire de Saint-Priest, une procédure a été lancée pour déterminer la cause du malaise des quelques convives concernés. L'Agence Régionale de Santé a été alertée ainsi que les services vétérinaires et une enquête va être menée.

Des échantillons du repas ont été prélevés, et ces plats-témoins seront analysés par un laboratoire indépendant. Les résultats seront connus sous quelques jours.

 

Sur le même sujet

L'Aigle Victor survole les Alpes contre le réchauffement.

Les + Lus