• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

2 départements Alpins retenus pour expérimenter “la garantie jeunes”, pour les jeunes précaires

Le Premier ministre est attendu à Saint-Jean de Maurienne à 14 heures / © AFP
Le Premier ministre est attendu à Saint-Jean de Maurienne à 14 heures / © AFP

Matignon vient de rendre public les dix territoires pilotes choisis pour mettre en oeuvre à l'automne la "garantie jeunes", une allocation d'environ 450 euros
mensuels pour des 18-25 ans précaires. La Savoie et l'Isère feront partie de la seconde vague, en 2014.

Par France3 Alpes

  


Dans un communiqué Jean-Marc Ayrault "se félicite du succès rencontré par cet appel à projet, preuve" qu'il "répond à un besoin urgent". Et le 1er Ministre tient à préciser:  "les conseils généraux et villes impliqués dans ces expérimentations appartiennent à toutes les sensibilités politiques".



"Une première vague test"


La "garantie jeunes" se veut "une réponse à la situation particulièrement difficile des jeunes isolés et sans ressources,  qui ont besoin d'être aidés et accompagnés pour s'insérer dans la vie professionnelle".

La "garantie jeune" est une allocation financière destinée spécifiquement aux jeunes, âgés de 18 à 25 ans, dans des situations précaires.. Ceux-ci ne sont en effet pas en mesure de bénéficier du RSA, sauf pour quelques cas spécifiques. Le gouvernement souhaite donc leur proposer une aide d'un montant d'environ 450 euros par mois afin de les aider à s'insérer dans la vie active, en échange d' "engagements réciproques" entre le jeune et la mission locale.


L'expérience concerne des territoires urbains, mais aussi ruraux. Les dix territoires retenus "pour une première vague de test" qui "pourra concerner jusqu'à 10.000 jeunes" sont les Bouches-du-Rhône, la Seine-Saint-Denis, la Réunion, le Vaucluse, le Lot-et-Garonne, "l'Allier associé au Puy-de-Dôme", le Finistère, l'Eure, l'Aude et les Vosges,.



"Une seconde vague, en 2014"


Dix autres territoires ont été retenus pour une deuxième vague de déploiement en 2014, qui pourrait concerner alors au total "jusqu'à 30.000 jeunes".

La Savoie et l'Isère en feront partie, avec l'Essonne, la Seine-Maritime, le Pas-de-Calais, la Dordogne, l'Île-et-Vilaine,  l'Oise, l'Aisne,et la Creuse.

Une évaluation sera ensuite réalisée en vue de la généralisation progressive du dispositif sur tout le territoire, qui concernera "100.000 jeunes par an en rythme de croisière".




Sur le même sujet

INSOLITE. Puy-de-Dôme : quand des sirènes se donnent rendez-vous au lac d'Aubusson

Les + Lus