Chambéry : des salariés relèvent le défi de se passer de leur voiture pendant 15 jours

Publié le
Écrit par Joane Mériot

A Chambéry, 35 personnes ont été sélectionnées pour participer au défi "sans ma voiture" qui s'adresse aux salariés habitant dans l'agglomération. Pendant 15 jours, du 1er au 15 octobre, ils ont l'interdiction d'utiliser leur véhicule personnel. L'objectif, accompagner les salariés vers un changement de comportement.

Ce lundi 3 octobre, pour la première fois, Sandrine utilise son vélo électrique pour se rendre au travail. Elle doit relier le quartier du Buisson Rond, à Chambéry, à Chambéry-le-Vieux. Un parcours de 6 kilomètres quelque peu semé d’embûches pour la nouvelle cycliste : "Il faut jongler avec les voitures, confie-t-elle au bout de quelques minutes. Ce qui est compliqué, c’est quand les voitures se garent et sont obligées de passer à travers la voie de vélo. On se rend compte qu’il faut être très vigilant. C’est une habitude à prendre."

Ecologie et économies 



Le vélo lui a été prêté par la communauté d’agglomération, car Sandrine, avec 35 autres personnes, a été sélectionnée pour relever un défi : ne pas utiliser son véhicule personnel pendant 15 jours, du 1er au 15 octobre, pour les trajets domicile/travail. Un défi qui a motivé Sandrine pour des raisons écologiques mais aussi financières. L’objectif pour elle : revendre sa voiture. "Avec mon conjoint, nous avons chacun un véhicule, donc si je peux tout faire à vélo, tant mieux. On habite en pleine ville, donc le parking ça coûte, l’essence ça coûte, l’assurance ça coûte. Un vélo, ça coûte moins."



Son trajet passe de 6 minutes en voiture à 30 minutes à vélo, mais Sandrine n’y voit, pour l’instant, que des avantages : "ça permet de voir de jolis paysages et en plus, ça n’a pas d’impact CO2."



Pendant deux semaines, les participants au défi peuvent tester gratuitement le vélo, le bus ou les véhicules en autopartage. Yannick, jeune salarié à Technolac à la Motte-Servolex, a préféré débuter son défi par le covoiturage : "A vélo, la traversée de Chambéry est un peu laborieuse. Et puis j’ai un peu plus de 16 kilomètres pour aller au travail et avec l’ordinateur sur le dos, ça fait un peu mal. Mais je vais le tester et en bus, je mets 1 heure contre 10 à 15 minutes en voiture."

Tester pour adopter 



Sur le territoire du grand Chambéry près de 66 % des personnes utilisent leur véhicule seul pour aller au travail, un chiffre qui passe à 85 % pour les personnes se rendant en dehors de l’agglomération. L’objectif de ce défi : tester pour adopter.

"C’est vraiment un dispositif de marketing individualisé qui va permettre d’accompagner les usagers et leur faire tester les modes de transport alternatifs à la voiture individuelle et donc lever les freins à l’utilisation du vélo ou du covoiturage qui peut parfois être un peu difficile", explique Juliette Dastel, directrice du service mobilités du Grand Chambéry.

A la fin de l'expérience, un bilan sera fait avec tous les participants avec l'objectif d'ouvrir le "défi sans ma voiture" à d'autres profils comme des étudiants ou des retraités. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité