• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Chambéry : des ossements vieux de plusieurs siècles découverts sous le musée Savoisien

Des ossements et des sépultures ont été mis au jour dans cet ancien monastère. / © Xavier Schmitt / France 3
Des ossements et des sépultures ont été mis au jour dans cet ancien monastère. / © Xavier Schmitt / France 3

Les fouilles archéologiques sous le musée Savoisien ont permis de mettre au jour des ossements et des scepultures datant de plusieurs siècles, quand le musée était encore un monastère. Et le public pourra découvrir ces nouvelles pièces dès 2020.

Par France 3 Alpes

C'est une grande découverte archéologique pour le musée Savoisien, à Chambéry. Une trentaine de sépultures datant de plusieurs siècles ont été mises au jour. Ce qui devrait permettre d'en savoir plus sur l'histoire de l'ancien monastère qui abrite le musée, et d'enrichir les collections. Au terme des fouilles, l’apport scientifique pourra être d’intérêt national voire européen.

Et c'est un travail minutieux qu'ont entrepris les archéologues : dégager les ossements, relever les dimensions et la posture des squelettes. Ils décryptent les indices sur ces personnes inhumées entre le XVème et le XVIIIème siècle. Car si le bâtiment est l'un des plus anciens de la ville, on ne connaît que très peu de choses de son histoire, les archives du couvent franciscain ayant brûlé dans l’incendie du Château des ducs de Savoie en 1798.
 
Chambéry : des ossements vieux de plusieurs siècles découverts sous le musée Savoisien
>> Xavier Schmitt et Franck Ceroni

"La position des bras avec les avant-bras, les éléments des mains nous renseignent notamment sur l'état du corps à l'origine. Et on va avoir quelques autres éléments qui vont nous permettre de déterminer le mode de décomposition du corps, c'est-à-dire s'il était en espace vide ou directement dans la terre", décrypte David Gandia, archéologue.

Le Musée Savoisien occupe un monastère du XIIIème siècle. Ces fouilles préventives vont permettre de compléter l'histoire du bâtiment, à commencer par la salle capitulaire, là où les moines se réunissaient. C'est à cet endroit que les tombes ont été trouvées.
 

"On a une population qui est à priori paroissiale puisqu'on a à la fois des enfants, des personnes plus âgées, des adultes, des hommes et des femmes, ajoute Quentin Rochet, autre archéologue qui travaille également sur ces fouilles. Ce qui contredit ce qu'on trouve habituellement dans les salles capitulaires où on a plutôt affaire à des populations privilégiées".
 

Réouverture en 2020


Les fouilles s'étendent à plusieurs pièces. Elles donnent un autre éclairage : les transformations architecturales du monastère, devenu archevêché au XVIIIème siècle. Le réaménagement du musée intégrera les découvertes. "Ca va être l'occasion de pouvoir partager toutes les découvertes qui ont été réalisées par les archéologues à travers notamment des tables tactiles où on va pouvoir découvrir le bâtiment dans son quartier et ses évolutions au cours du temps", précise Marie-Anne Guerin, directrice du musée Savoisien.

Ces ossements ont été découverts dans le cadre de la rénovation du musée Savoisien qui va devenir un musée d’histoire et des cultures de Savoie. Les fouilles ont commencé en décembre et elles dureront quelques semaines encore sur ce site. Les archéologues poursuivront leurs investigations en laboratoire

Puis de gros travaux de rénovation viendront leur succéder à partir de mars 2019 et sur une durée de 18 mois. Et enfin le public pourra lire de nouvelles pages d'histoire en 2020, à la réouverture du musée.

 

Sur le même sujet

Maladie de Lyme : la recherche au point mort

Les + Lus