• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Pour la rentrée, le réseau de bus de Chambéry fait peau neuve

Une enquête a été ouverte par la police de Chambéry pour identifier les auteurs de l'incident.
Une enquête a été ouverte par la police de Chambéry pour identifier les auteurs de l'incident.

Quatre nouvelles lignes, un bus toutes les cinq minutes en heure de pointe, des correspondances éloignées du centre-ville... le nouveau réseau de bus de Chambéry a été lancé ce lundi 29 août avec son lot de modifications.

Par Quentin Vasseur

C'est un tout nouveau réseau de bus que les Chambériens ont dû emprunter ce lundi matin pour se rendre au travail. Murie depuis deux ans, cette petite révolution du transport en commun dans la ville savoyarde n'est pas sans déboussoler ses usagers. C'est pour cette raison que des étudiants en gilet jaune arpentaient les arrêts pour informer les Chambériens sur les nouveautés de la rentrée.

Première nouveauté, et non des moindres: l'augmentation de la fréquence des passages et la réduction de l'attente. Car avec l'arrivée de quatre nouvelles lignes chrono, un bus passera "toutes les cinq minutes en heure de pointe, toutes les dix minutes en heure creuse" note le maire Michel Dantin. L'objectif est de rendre le service plus attractif. "Le réseau de transports en commun, c’est un service public qui est très largement déficitaire" poursuit Michel Dantin, "depuis deux ans nous perdions des clients parce que nous perdions de la vitesse commerciale."

Reportage de Jean-Christophe Solari, Frédéric Pasquette et Gilles Neyret
Nouveau réseau de bus à Chambéry
Intervenants: Michel Dantin, Député-maire (LR) de Chambéry; Ludovic Jourdain, Directeur du STAC

Seconde nouveauté, le déplacement des centres de correspondance. La ville a pour projet de faire du centre-ville chambérien un espace piéton. "L’intérêt c’est aussi d’amener moins de bus dans le centre ville, ajoute l'élu, donc d’apaiser la ciruclation dans le centre-ville." Autrement dit,plus de bus sur la place des Eléphants, boulevard de la colonne.

C'est là que le bât blesse, car le centre-ville était également le centre névralgique du réseau, où s'opéraient de nombreuses correspondances. Et c'est justement là que démarre le travail d'information des agents. "Il y a des gens qui sont un peu perdus, qui ne savent pas pourquoi ça change, pourquoi il n'y a plus de bus au centre de Chambéry", explique une jeune agente, "il y a des gens qui râlent aussi."

Ce n'est pas un hasard si ce bouleversement intervient ce lundi. "Le 29 août, c’est la période à laquelle les réseaux ont l’habitude de changer d’horaires, rappelle Ludovic Jourdain, directeur du STAC, les Transports urbains de l'agglomération chambérienne, et puis c’est une semaine avant la rentrée donc ça nous permet aussi de tester ce nouveau réseau grandeur nature". 

Sur le même sujet

Fermeture de l'usine Bultex

Les + Lus