Coronavirus : une députée de Savoie veut donner la légion d'honneur aux soignants morts à cause du COVID 19

Emilie Bonnivard, députée LR de Savoie / © FTV.
Emilie Bonnivard, députée LR de Savoie / © FTV.

La députée Les Républicains de Savoie, Emilie Bonnivard, vient d'écrire à Emmanuel Macron pour lui proposer que la légion d'honneur soir attribuée à titre posthume aux soignants morts en combattant le coronavirus. Une manière de témoigner "la reconnaissance du peuple français".

Par Yann Gonon

La députée de Savoie, Emilie Bonnivard, veut déposer une proposition de loi pour attribuer à titre posthume la légion d'honneur aux soignants morts en combattant l'épidémie de COVID 19. Elle a écrit au président de la République.

Le courrier à Emmanuel Macron est daté du 19 mars. Emilie Bonnivard, député Les républicains, indique qu'elle a souhaité déposer une proposition de loi en ce sens à l'Assemblée nationale. "Alors que la France vit une crise sanitaire sans précédent, des hommes et des femmes, médecins, soignants et personnel hospitalier, sont en première ligne pour soigner et prendre en charge les malades", peut-on lire en introduction de cette lettre. Pour l'élue savoyarde, "très fortement exposés au risque de contamination, ils [les soignants] font preuve d'exemplarité et de courage au serice de la Nation tout entière".

Plusieurs soignants sont déjà morts depuis le début de l'épidémie. Au moins cinq médecins, dont deux dans le Haut-Rhin et en Haute-Saône lundi, sont ainsi décédés selon un dernier décompte. 
 

Si des primes exceptionnelles ont été promises par le président de la République aux soignants, Emilie Bonnivard souhaite quant à elle que soit attribuée la légion d'honneur à ceux qui perdent la vie en soignants les malades. Une distinction "à titre posthume" pour témoigner la "reconnaissance du peuple français qui s'exprime chaque soir à 20 heures aux fenêtres des immeubles et maisons".
 

La députée propose également qu'une "distinction particulière", comme l'Ordre national du mérite ou la Légion d'honneur, soit attribuée "aux soignants qui auront fait preuve d'un immense courage et d'une grande abnégation au cours de cette crise".

 

Sur le même sujet

Les + Lus