• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

A Courchevel (Savoie), on stocke la neige jusqu'à l'hiver prochain

© Courchevel Tourisme
© Courchevel Tourisme

Connaissez-vous le snowfarming ? Ce procédé déjà largement utilisé dans les pays slaves et scandinaves permet de conserver de la neige en fin de saison pour la réutiliser l'hiver suivant. Une technique que la station de Courchevel, en Savoie, a décidé de tester pour la première fois cette année.

Par MF

Stocker la neige pour la réutiliser la saison suivante : c'est le principe étonnant du snowfarming, expérimenté cette année par la station de Courchevel, en Savoie.

Pour conserver le précieux or blanc, les équipes de la station ont utilisé des plaques de polystyrène directement fixées dans la neige. Ces plaques ont ensuite été recouvertes d'une bâche. L'opération a duré trois jours pour mettre au frais 20 000 m3 de neige. 

L'enjeu est de taille pour la station, qui accueille la coupe du monde féminine de ski alpin en décembre prochain. "On sait que les mois de décembre ne sont pas garantis en terme d'enneigement", explique Sébastien Mérignargues, directeur de Courchevel Tourisme.

"C'est aussi une demande de la FIS, la Fédération internationale de ski, qui souhaite que l'on fasse du snowfarming quand on le peut plutôt que de produire sans cesse", poursuit-il. 

Alors cela permettra-t-il de protéger l'or blanc des assauts de l'été ? Réponse en décembre prochain. La station espère sauver 15 000 mètres cubes, soit 3/4 du stock. 

Voir le reportage de Florine Ebbhah, Frédéric Pasquette et Gilles Neyret:


Snowfarming à Courchevel
Intervenant : Sébastien Mérignargues, directeur de Courchevel Tourisme. Images de l'opération : Courchevel Tourisme


Si l'idée peut paraître étonnante, elle n'est pas nouvelle. Le procédé est éprouvé dans d'autres pays d'Europe. Dans les Alpes françaises, plusieurs autres stations ont déjà expérimenté le "snowfarming", comme la Clusaz ou le Grand-Bornand, en Haute-Savoie.

En Savoie, les Saisies ont fait le test en 2016. A l'époque, 2000 m3 de neige avaient été recouverts d'une couche de 30 cm de sciure de bois. La technique avait permis de conserver 80% de l'or blanc stocké et ainsi d'ouvrir une piste de ski éphémère durant l'été. 


Sur le même sujet

Mois sans tabac : l'hypnose de plus en plus choisie pour arrêter de fumer

Les + Lus