Covid-19 : La Savoie, département le plus touché de France, poursuit les transferts de patients vers d'autres régions

VIDEO. Lors de la 1ère vague du Covid-19, la Savoie, relativement épargnée avait accueilli des patients atteints du Covid, afin de soulager les hôpitaux saturés. Aujourd'hui, les réanimations de l'Hôpital de Chambéry transfèrent à leur tour des malades vers d'autres régions, par avion médicalisé
Deux patients ont été transférés ce vendredi 13 novembre de Chambéry vers le Val-de-Loire
Deux patients ont été transférés ce vendredi 13 novembre de Chambéry vers le Val-de-Loire © France TV Alpes
Sur le tarmac de l'aéroport de Voglans, deux nouveaux patients, atteints du Covid-19  s'apprêtent ce vendredi 13 septembre à quitter la Savoie, vers la Touraine. Tranférés sous assistance respiratoire, dans un avion médicalisé "une opération délicate" explique le Dr Pascal Usseglio, chef  du SAMU 73 en charge du transfert " ils quittent l'environnement de la réanimation pour un milieu dont le matériel a  du être plus adapté au transport aérien qu'à leur pathologie, cela demande beaucoup d'attention et de précautions. Pendant plusieurs heures avant le départ, on les a mis sous l'assistance du respirateur qu'ils auront lors du vol, il faut beaucoup d'anticipation en amont".

De l'anticipation, c'est bien de cela qu'il s'agit aujourd'hui. Dans tout le département, comme à l'hôpital de Chambéry "on doit veiller à  préserver une "marge" dans les services de réanimation , dont les lits sont occupés à plus de 80%. Nous devons être en mesure de recevoir ces prochains jours d'autres malades, Covid ou non " précise Loïc Mollet, le directeur de la délégation de l'Agence Régionale de Santé 73.
 

En huit jours, 17 autres malades ont été ainsi évacués vers des régions moins touchées. Des transferts longs et compliqués mais essentiels, d'autant que le "pic" de la seconde vague n'est pas atteint, et que le rebond du cororonavirus est cette fois particulièrement violent en Savoie, qui figure en tête des départements les plus touchés de France,  avec un taux d'incidence de 1000 cas pour 100.000 habitants.
 
200 patients seront transférés depuis les hôpitaux d'Auvergne-Rhône-Alpes

Au total, près de 200 patients vont être transférés depuis les hôpitaux d'Auvergne-Rhône-Alpes, région devenue épicentre de l'épidémie de Covid-19 en France lors de cette seconde vague. Le directeur de l'Agence régionale de santé (ARS) a expliqué sur franceinfo vouloir désengorger les établissements de soin de la région où affluent les malades du coronavirus.

"En un mois, nous avons sextuplé le nombre d'hospitalisés et nous avons fortement augmenté le nombre de patients en réanimation, nous obligeant à adapter et anticiper pour maintenir en permanence un matelas de lits disponibles", a déclaré Jean-Yves Grall .

Une stratégie vouée à se poursuivre : "Nous envisageons près de 200 transferts entre les deux prochaines semaines, pour permettre de faire face à cette augmentation continue des malades en réanimation", a ajouté le responsable sanitaire, jugeant qu'il était encore "un petit peu tôt pour juger de l'effet du reconfinement".

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société