En Savoie, en plus des transports, la CGT se mobilise pour défendre les industries électriques publiques

Réunion dans un local syndical CGT / © Nathalie Rapuc - France 3 Alpes
Réunion dans un local syndical CGT / © Nathalie Rapuc - France 3 Alpes

Ce mardi 4 novembre, la journée de mobilisation de la CGT pour la défense des transports publics a pris une autre tournure en Savoie, pays de l'énergie hydroélectrique. Les salariés des industries électriques se sont aussi mobilisés à Saint-Michel-de-Maurienne. 

Par Franck Grassaud

"On veut défendre le service public, tout simplement!", voilà ce que répondait un syndicaliste à ceux qui ne comprenaient pas vraiment cette mobilisation des "électriciens" en cette journée de mobilisation nationale pour transports publics. "Des préavis de grève ont également été déposés par la fédération CGT des services publics, notamment pour les personnels de l'entretien des routes qui dépendent des conseils généraux", expliquaient encore les personnes mobilisées. 

Les militants appartenant à la branche de l'Énergie sont donc venus grossir les rangs des grévistes. Les salariés du secteur des industries électriques et gazières (IEG), qui regroupe notamment EDF et GDF-Suez, réclament "un service public répondant à l'intérêt général". En Savoie, leur mobilisation a entraîné des baisses de production à la centrale hydroélectrique de Bissorte, mais sans incidence pour les usagers. 

Réunis dans un petit local syndical de la centrale d'Hermillon, à Saint-Michel-de-Maurienne, les membres de la fédération syndicale ont précisé que dans leur collimateur il y a le projet de loi sur la transition énergétique. Selon un responsable syndical, le texte, actuellement en débat au Parlement, "amène la privatisation des concessions hydroélectriques, des suppressions massives d'emploi et ne répond pas aux enjeux énergétiques et climatiques".

Reportage Nathalie Rapuc et Yoann Etienne
Mobilisation des salariés de l'Energie
Intervenants : Fabrice Coudour, Responsable CGT - EDF Savoie; Stéphane Tognet, Chargé d'affaire à l'Unité de Production Alpes

 

La production hydroélectrique dans les Alpes

L'unité de production Alpes, c'est 7900 MW de puissance "installée", comme disent les spécialistes. Rien que dans les départements de Savoie et Haute-Savoie, cette puissance est de 3500 MW (2400 MW en Maurienne), soit 7,5 TW annuel, ce qui correspond à la consommation d'une ville de 3 millions d'habitants pendant 1 an. Une production issue de 30 aménagements hydrauliques.

Sur le même sujet

Olga et Claudia, deux Chiliennes à Lyon, deux générations qui échangent sur la révolte à Santiago

Les + Lus