• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Un suspect arrêté après l'incendie mortel de Courchevel, le drame serait lié au trafic de drogue

Le bâtiment qui a brûlé et qui abritait les saisonniers à Courchevel / © Yves-Marie Glo - France 3 Alpes.
Le bâtiment qui a brûlé et qui abritait les saisonniers à Courchevel / © Yves-Marie Glo - France 3 Alpes.

Un suspect aurait été interpellé dans le cadre de l'enquête sur l'incendie mortel de Courchevel. 2 personnes avaient perdu la vie dans la nuit du 20 au 21 janvier dans l'incendie d'un immeuble de la station savoyarde. Un incendie qui pourrait être lié au trafic de drogue dans la station.
 

Par Yann Gonon

Un suspect aurait été interpellé dans l'enquête sur l'incendie qui avait coûté la vie à 2 saisonniers dans la nuit du 20 au 21 janvier dernier à Courchevel, en Savoie.

L'incendie survenu en pleine nuit avait surpris la soixantaine de saisonniers présents dans le bâtiment. Plusieurs personnes avaient été sauvées de justesse mais 2 d'entre elle étaient décédées et 4 avaient été blessées.

Selon la radio Europe 1, un "suspect" aurait donc été arrêté... et placé en garde à vue ajoutent nos confrères de Franceinfo, qui précisent que l'individu aurait été interpellé "par les hommes de la section de recherches de la gendarmerie de Chambéry".

Si aucune information officielle n'a pour l'heure était donnée du côté de la justice, on sait que la piste d'une rupture amoureuse, que le suspect n'aurait pas supportée, a été examinée comme le rappelle RMC. Son ex-petite amie logeait d'ailleurs dans le bâtiment incendié.

Si des zones d'ombres subsistent donc, un autre scénario pourrait se dessiner selon nos informations. L'incendie mortel pourrait ainsi s'être produit sur fond de dette liée au trafic de drogue. Le suspect serait venu récupérer le soir du drame une somme d'argent auprès de 2 de ses revendeurs dont l'un était hébergé dans le bâtiment.

La scène aurait tourné à l'altercation, l'un des 2 revendeurs se réfugiant dans sa chambre. Le suspect aurait alors mis le feu pour le faire sortir. L'incendie se serait ensuite rapidement propagé dans le bâtiment.

L'enquête a en effet pu déterminer que le feu s'était déclaré au deuxième étage de cet ancien hôtel avant de se propager au troisième étage, où avaient été découverts les deux corps. Les autopsies ont conclu à "une mort par asphyxie".

Le suspect, âgé d'une vingtaine d'années et déjà connu des services de police, notamment pour trafic de drogue, aurait été arrêté il y a plusieurs jours déjà à la frontière espagnole dans le cadre d'une autre affaire. Il n'aurait été transféré à Chambéry que ce matin pour être placé en garde à vue.

Lors de sa dernière conférence de presse, la procureure d'Albertville avait indiqué que la piste criminelle était "sérieusement examinée"
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Bébés nés sans bras

Les + Lus