VIDEO. Kaamelott : les premières images du film tourné notamment dans le Puy-de-Dôme et la Haute-Loire

Les premières images du film Kaamelott-Premier Volet, tourné partiellement dans le Puy-de-Dôme et en Haute-Loire, ont été dévoilées. / © MARTIN BUREAU / AFP
Les premières images du film Kaamelott-Premier Volet, tourné partiellement dans le Puy-de-Dôme et en Haute-Loire, ont été dévoilées. / © MARTIN BUREAU / AFP

Les premières images du film Kaamelott, tourné en partie en Haute-Loire et dans le Puy-de-Dôme, ont été dévoilées par Alexandre Astier ce mercredi 22 janvier.  On y aperçoit, entre autres, le château de Murol.

Par Solenne Barlot

La bande-annonce du film Kaamelott-Premier Volet a été partagée par son réalisateur, Alexandre Astier, sur les réseaux sociaux. On y aperçoit notamment le château de Murol (Puy-de-Dôme), mais aussi des paysages qui ressemblent à ceux de la Haute-Loire. En février dernier, l’équipe du film avait tourné durant 3 jours au château, puis quelques semaines plus tard, le tournage s’était poursuivi aux Estables en Haute-Loire du 18 au 20 mars. 

Sébastien Gouttebel, maire de Murol, a pu assister au tournage. Les moyens mis en œuvre l’ont impressionné : « L’équipe était très professionnelle, les moyens étaient là. Ils s’y sont pris plusieurs mois à l’avance pour tout organiser. On attend le résultat avec impatience, d’après ce que j’ai vu ça va être très impressionnant. Eux-mêmes ont été surpris par le site et la qualité des images qu’ils ont pu tourner. Ils ont trouvé ça incroyable. »
"La patience est un plat qui se prépare à l'avance", écrit Alexandre Astier sur son compte Twitter : la sortie du film était initialement prévue pour le 14 octobre 2020, mais selon Alexandre Astier, elle est avancée de 2 mois et demi, soit le 29 juillet.
Les premières images dévoilent un casting trié sur le volet, avec Christian Clavier, Antoine de Caunes, Clovis Cornillac, Alain Chabat, Guillaume Gallienne et même Sting. Le séjour des équipes à Murol s’est très bien déroulé, selon Sébastien Gouttebel : « Ça s’est très bien passé, ils ont été très respectueux, tout s’est fait dans une bonne ambiance. De leur côté il y a eu un vrai souci de faire travailler les locaux, ils mangeaient dans les restaurants de Murol et dormaient dans les gites à proximité. ». Pour le maire, la sortie de ce film est également une aubaine pour le tourisme : « On aura des répercussions après la sortie du film, des personnes voudront venir découvrir le château. En plus le film sort en juillet, en pleine saison touristique, que demander de mieux ? »

Les deux tournages auvergnats se voulaient discrets, mais une polémique a éclaté autour du recrutement des figurants. En amont du tournage en Haute-Loire, la société de production avait diffusé via Pôle Emploi une annonce indiquant la recherche de figurants pour le tournage, qui avait été retirée quelques jours après, les besoins ayant été comblés. Des sites payant se seraient ensuite emparés de l’annonce caduque, et beaucoup avaient crié à l’escroquerie.
 

Sur le même sujet

toute l'actu cinéma

Les + Lus