• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

1er tour des élections régionales : un électeur sur deux ne s'est pas déplacé en Bourgogne-Franche-Comté

En Bourgogne-Franche-Comté, un électeur sur deux n'a pas glissé de bulletin dans l'urne en ce premier tour des élections régionales. / © JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP
En Bourgogne-Franche-Comté, un électeur sur deux n'a pas glissé de bulletin dans l'urne en ce premier tour des élections régionales. / © JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP

Au soir du premier tour des élections régionales, le taux de participation en Bourgogne-Franche-Comté a plafonné à 50,56%. Un électeur sur deux n'a pas jugé bon de se déplacer. Une participation identique à celle constatée en France. Les partis encore en lice battent le rappel pour le second tour. 

Par Maryline Barate

Les villes de Bourgogne où le taux d'abstention est le plus fort

En la matière, le record est détenu par un village de Saône-et-Loire : Gilly-sur-Loire. Dans cette commune du Charollais, seuls 32% des électeurs ont glissé un bulletin dans l'urne. Toujours en Saône-et-Loire, les citoyens des principales grandes villes ont également boudé le scrutin : Mâcon affiche un taux d'abstention de 61%; Montceau-les-Mines, 60,7%; Le Creusot, 58,7% et Chalon-sur-Saône, 58%.
© France 3 Bourgogne
© France 3 Bourgogne
Mais c'est à Sens, dans l'Yonne, que les habitants d'une ville importante se sont le moins mobilisés. Le taux d'abstention frise là-bas les 63,2%. 
© France 3 Bourgogne
© France 3 Bourgogne
La dernière ville où les élections régionales ont suscité guère d'intérêt n'est autre que Nevers. Dans la préfecture de la Nièvre, 60% des électeurs sont restés chez eux.
© France 3 Bourgogne
© France 3 Bourgogne
En Côte-d'Or, les électeurs se sont plus mobilisés qu'ailleurs. C'est le département qui a le plus voté en Bourgogne. La ville d'importance la plus abstentionniste s'avère être Beaune avec un taux d'abstention de plus de 56%.
© France 3 Bourgogne
© France 3 Bourgogne

Les partis encore en lice battent le rappel des électeurs en vue du second tour

Traditionnellement, un fort taux d'abstention profite au Front national. C'est le signe que les deux partis concurrents ne sont pas parvenus pas à mobiliser leurs électorats. Conséquence, dès hier soir, les différents ténors de droite et de gauche faisaient un appel du pied insistant aux abstentionnistes.




Les tweets des deux camps appellent à la mobilisation !




Les partis appellent les électeurs à la mobilisation au second tour
avec François Sauvadet, tête de liste UDI-LR François Rebsamen, maire PS de Dijon Guillaume Maillard, candidat LR-UDI Nièvre François Patriat, président PS sortant du Conseil régional de Bourgogne Sophie Micollet, tête de liste Modem Saône-et-Loire

Même le Front national a battu le rappel dès le soir du premier tour. Sur le plateau de France 3 Bourgogne-Franche-Comté, Sophie Montel, la tête de liste frontiste, a estimé qu'elle disposait encore de réserves de voix chez les abstentionnistes et chez les électeurs de droite.

En février dernier, l'élection législative partielle dans le Doubs, semble accréditer ce scénario, contraire à ce qu'on pouvait observer dans le passé. Sophie Montel avait certes échoué devant le candidat socialiste mais elle avait gagné 6259 voix entre les deux tours, une hausse de près de 75% ! La participation qui avait enflé de 10% lui avait donc été profitable tout comme le report de voix des électeurs UMP dont le candidat avait été éliminé au premier tour.



Le reportage de Stéphane Robert et Claude Heudes :
Sens : 63% des électeurs n'ont pas pris le chemin des urnes
Le premier tour des régionales n'a pas mobilisé à Sens, dans l'Yonne.

A lire aussi

Sur le même sujet

Tuto : comment vérifier une information en ligne ?

Les + Lus