• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Les frontaliers peuvent continuer à choisir leur assurance maladie

© France 3 Franche-Comté / Mélior Mouamma
© France 3 Franche-Comté / Mélior Mouamma

Le droit d'option est maintenu jusqu'en 2014 alors que la semaine dernière il était question de mettre fin à ce régime dérogatoire et ainsi faire économiser 400 millions d'euros à la sécurité sociale.

Par Isabelle Brunnarius

C'est ce qu'a annoncé ce matin Marisol Touraine, le ministre des Affaires sociales et de la santé à la sénatrice alsacienne Patricia Schillinger (PS). Selon le président Michel Charrat du Groupement Transfrontalier Européen "cette décision fait suite à l’intense mobilisation des frontaliers, de leurs représentants et des élus des régions transfrontalières."
Les Français ayant un emploi en Suisse ont, pour l'instant, le choix de cotisation pour leur couverture maladie appelé "droit d'option".  Seulement 10% des frontaliers ont choisi de cotiser à l'assurance maladie en France, la plupart des frontaliers ont choisi d'adhérer à une assurance privée car cela revient moins cher. Le projet du gouvernement était de supprimer cet avantage dès cette année et d'aligner les frontaliers sur les autres assurés sociaux français. Ce régime dérogatoire doit prendre fin le 31 mai 2014. 

A lire aussi

Sur le même sujet

Sochaux : PSA recrute 250 intérimaires

Les + Lus