Cet article date de plus de 8 ans

La librairie Grangier rouvre ses portes à Dijon

La librairie, qui était fermée depuis mai 2012, a trouvé un repreneur après plusieurs mois de tractations. La boutique a accueilli ses premiers clients à 9h30 jeudi 15 novembre 2012.
Cette librairie générale indépendante reprend son activité après 6 mois d'interruption. Le magasin avait failli fermer définitivement, après le désistement d'un repreneur potentiel. Mais, l'intervention de François Rebsamen, le sénateur-maire de Dijon, a été déterminante. Simone Hisler, qui possède six autres librairies dans l’est de la France, a finalement décidé de relever le challenge.

De nombreux clients s'étaient déplacés pour saluer la réouverture de ce lieu emblématique, installé au centre-ville dans un ancien cinéma. En 2009, la librairie Grangier s'était vu attribuer le label LIR (Librairie Indépendante de Référence). Ce label de qualité est décerné pour trois ans par le ministère de la Culture et de la Communication. Il a pour but de valoriser les librairies qui jouent un rôle actif dans la vie culturelle des villes où elles sont implantées.

Le magasin de 1000 mètres carrés offre désormais un espace "papeterie" installé au sous-sol. Il abrite aussi un café littéraire au premier étage : les clients peuvent y déguster un café tout en lisant. C'est là aussi que se tiendront les rencontres avec les auteurs.
Le personnel comprend toujours 23 personnes : 16 anciens salariés et quelques nouveaux venus. Les rayons ne sont pas encore remplis et il reste encore beaucoup de travail. Mais, d'ici la fin de la semaine, 70% des rayons seront approvisionnés et dès lundi ou mardi prochain, la librairie aura pris son aspect définitif, indique la direction.

durée de la vidéo: 01 min 49
La librairie Grangier rouvre ses portes à Dijon


Reportage de Pauline Ringenbach et Damien Rabeisen avec Simone Hisler, propriétaire de la librairie Grangier
 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
culture