La police évacue un nouveau squat installé à Fontaine-les-Dijon

Les forces de l'ordre ont évacué lundi 17 décembre 2012 une trentaine de personnes qui s’étaient installées dans des appartements désaffectés à Fontaine-lès-Dijon.

Des demandeurs d’asile occupaient un nouveau squat dans le Grand Dijon depuis samedi 15 décembre 2012. Entre 25 et 30 personnes avaient investi des appartements désaffectés des pompiers, rue de la Grande Fin, à Fontaine-les-Dijon. "Il s'agit de 6 familles avec des enfants. On espère que la raison l'emportera et qu'il n'y aura pas de passage en force pour les expulser", disait Paul Garrigues, de la Ligue des droits de l'homme, dans l'après-midi.

Mais, ses voeux sont restés vains. Vers 18h 15, une cinquantaine de policiers sont intervenus pour obliger les occupants à quitter les lieux, à la demande du colonel des sapeurs-pompiers. Les opérations se sont déroulées dans un climat relativement calme, selon des témoins. Vers 19h, tout était terminé. Les locaux seront surveillés pour empêcher toute nouvelle occupation. 



Depuis mercredi 12 décembre, La préfecture avait prévu d’ouvrir un centre d'hébergement dans les locaux de l'hôpital général, rue de l'Arquebuse, à Dijon, uniquement pour la nuit. Mais , les locaux seront ouverts tant que les températures resteront à – 5 degrés et au-dessous. Mais, dès que le thermomètre remontera, le centre d'accueil fermera ses portes.

Mais, le dispositif d’hébergement d’urgence en Côte d’Or est engorgé "avant même qu’une période de grand froid ne se soit installée sur le département", explique la préfecture. Cela est dû à "l’afflux de personnes sollicitant l’asile en France mais ne relevant pas ou plus du dispositif d’accueil des demandeurs d’asile, en particulier parce qu’ils ont été définitivement déboutés de leur demande et ont reçu une obligation de quitter le territoire". Ces personnes représentent les trois-quarts des sans-abri présents dans l’agglomération dijonnaise.

L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité