Rallye Dakar : l'hommage de Peterhansel à Jean-Paul Cottret, son co-pilote auxerrois

Le duo Peterhansel-Cottret, qui avait été déclaré vainqueur de la 2e étape du rallye dimanche 6 janvier 2013, a finalement été rétrogradé à la 2e place, en raison d'un problème de pointage.

Le Franc-Comtois Stéphane Peterhansel, champion historique du "Dakar", et son équipier bourguignon avaient modestement démarré samedi la 34e édition du rallye-raid en 8e position au classement général. Mais, le duo a montré les dents dimanche dans la 2e étape.

Cette 2e étape, une boucle de 327 km, dont 242 de "spéciale" chronométrée, autour de Pisco, au Pérou, n'était pas l'une des plus importantes de l'épreuve. Mais, elle a marqué la véritable entrée en matière. Pour les autos, c'était la première confrontation entre les buggies 2 roues motrices et les 4x4.
Entre océan Pacifique et contreforts de la Cordillère des Andes, sur un parcours de terre et sable, ergs et regs, traversé par d'imposantes dunes molles, Stéphane Peterhansel était bien décidé à ne pas s'en laisser compter par son concurrent et ami, le "Matador" Carlos Sainz qui s'était imposé la veille avec son Buggy aux couleurs du Qatar. A l'issue de l'épreuve, Stéphane Peterhansel et Jean-Paul Cottret avaient été déclarés vainqueurs.

Mais, suite à une réclamation, l'Espagnol Carlo Sainz a été réintégré en tête du classement général en lieu et place des Français, sur décision des commissaires. Le Buggy de l'Espagnol avait été victime dimanche d'un problème apparent de GPS qui l'avait empêché de pointer correctement à l'un des passages obligatoires lors de la 2e étape, une boucle de 327 km, dont 242 km de "spéciale" chronométrée, autour de Pisco (Pérou). Après réclamation de Sainz, le jury s'est réuni dimanche soir et a décidé de le reclasser en lui décomptant les 21 min 26 sec perdues lors du pointage raté. La direction de course n'a pas précisé la raison de cette décision des commissaires. Selon un communiqué de l'équipe de Carlos Sainz, la confusion lors du pointage raté avait été causée par les satellites de course du Dakar et non par le GPS du Buggy de Sainz.

Toujours humble, le pilote originaire de Haute-Saône avait attribué le mérite de sa remontée spectaculaire à son copilote et navigateur Jean-Paul Cottret : "On s'en est sortis aujourd'hui grâce à la navigation. La vitesse, on l'a et on va encore progresser...", a-t-il commenté. Les deux hommes ont déjà remporté 4 fois le Dakar en voiture en 2004, 2005, 2007 et 2012.

Lundi 7 janvier 2013, dévalant toujours la côte Pacifique, plein Sud, les concurrents vont rejoindre Nazca, une 3e étape de 343 km dont 96 km de "spéciale", toujours dans le sable, comme il est de tradition au "Dakar". Le rallye auto-moto Dakar-2013 s'est élancé samedi 5 janvier 2013 de Lima au Pérou pour se terminer le 19 janvier à Santiago du Chili.

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité