Aux Invalides, Damien Boiteux fait chevalier de la légion d'honneur

La cour d'honneur de l'hôtel des Invalides à Paris / © PATRICK KOVARIK / AFP
La cour d'honneur de l'hôtel des Invalides à Paris / © PATRICK KOVARIK / AFP

Le premier ministre Jean-Marc Ayrault a décoré à titre posthume le militaire franc-comtois tué la semaine dernière au Mali.

Par Sophie Courageot

La dépouille du pilote français est arrivée lundi soir à l'aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle sur un vol de l'armée de l'air. Elle devait être accueillie "dans l'intimité" par sa famille.

En début d'après-midi, le cortège funèbre est passé à Paris sur le pont Alexandre. Le ministère de Défense avait appelé le plus grand nombre de citoyens à manifester leur hommage et leur solidarité par une présence digne, silencieuse et fraternelle.

La cérémonie s'est déroulée ensuite dans la cour d'honneur de l'hôtel des Invalides. Le premier ministre Jean-Marc Ayrault représentait le gouvernement. Une centaine de membres du régiment d'hélicoptères des forces spéciales dont Damien Boiteux faisait partie étaient présents.

Claude Jeannerot, sénateur et président du département du Doubs,  Barbara Romagnan et Frédéric Barbier, députés du Doubs ont assisté à cet hommage.
Le Sénat et l'Assemblée nationale ont observé ce matin chacun une minute de silence.
DMCloud:29223
L'hommage national à Damien Boiteux
Commentaires de Jérôme Lidolf

Hommage au courage exceptionnel


"Hommage à votre engagement, celui d'une vie consacrée à la défense de notre pays" a déclaré le premier ministre.
Cet engagement est allé jusqu'au sacrifice ultime. Nous ne l'oublierons pas", a déclaré M. Ayrault, lors d'une cérémonie qui a duré une demi-heure. "Hommage aussi au courage exceptionnel dont vous avez fait preuve. Jusqu'à votre dernier souffle, vous n'avez ménagé aucun effort pour mener votre mission à bien et protéger votre équipage, malgré votre blessure et le feu ennemi". "A travers vous, c'est à l'ensemble de nos forces, et singulièrement à celles qui sont actuellement engagées au Mali, que nous rendons hommage. La République, fière de ses soldats, est aujourd'hui en deuil".

La première victime française au Mali


Le pilote franc-comtois tué vendredi est la première victime parmi les militaires français engagés au Mali. Ses obsèques auront lieu samedi dans son village du Russey dans le Haut-Doubs.

Le pilote franc-comtois tué vendredi est la première victime parmi les militaires français engagés au Mali. Ses obsèques auront lieu samedi dans son village du Russey dans le Haut-Doubs. 


Damien Boiteux appartenait au régiment d'hélicoptère de Pau / © Droits réservés
Damien Boiteux appartenait au régiment d'hélicoptère de Pau / © Droits réservés

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus