La comète Pan-STARRS est visible à l'oeil nu dans le ciel de Bourgogne

La comète Pan-STARRS vue depuis le Mont-Afrique vers 19h30 / © Dominique Dhoosche / SAB.
La comète Pan-STARRS vue depuis le Mont-Afrique vers 19h30 / © Dominique Dhoosche / SAB.

Une comète surnommée Pan-STARRS est visible à l'œil nu dans le ciel bourguignon. On pourra l'observer pendant quelques jours aux jumelles, à partir de 19h30, plein Ouest.

Par B.L.

Une comète jamais aperçue auparavant

"Il s'agit d'une comète nouvelle, jamais aperçue auparavant, et qui ne fera qu'une seule et unique incursion dans notre ciel avant d'être éjectée
dans les profondeurs de la Galaxie", indique l'Observatoire de Paris.

Les comètes sont composées de glace et de poussière. Ces voyageurs solitaires se sont formés à la naissance du système solaire et tournent autour du Soleil avec des fréquences très variables, de quelques années à plusieurs millions. Lorsqu'elles s'approchent du Soleil, la glace se vaporise et une enveloppe étendue, la chevelure, se forme autour du coeur brillant. Elle se prolonge par une traînée de gaz et de poussières qui peut s'étendre sur des millions de kilomètres, se reflétant dans la lumière du Soleil. C'est ce phénomène que nous percevons comme la "queue" des comètes.

Pan-STARRS C/2011 L4  tient son surnom de l'acronyme du télescope de l'Université de Hawaï qui l'a détectée en 2011.


Deux rendez-vous pour ce spectacle exceptionnel 

La Société Astronomique de Bourgogne (SAB)  invite le public à profiter de ce spectacle exceptionnel avec deux rendez-vous :
  • Vendredi 15 mars à 18h30 au planétarium (Jardin des Sciences) : une séance pour savoir comment la repérer, mais aussi pour faire connaissance avec les constellations du printemps, retrouver Jupiter et Saturne...
  • Samedi 16 mars à 19h à l’Observatoire des Hautes-Plates : cette fois on pourra la voir en vrai s'il fait beau bien sûr. D’abord repérage de la comète aux jumelles, puis la soirée se poursuivra par une observation des plus beaux objets du ciel de l’hiver et du printemps au télescope.

Une autre visite est attendue avec impatience

Une autre visite s'annonce "très prometteuse", cette année, celle d'ISON. D'après certains calculs, ISON pourrait être visible à l'oeil nu juste après la tombée de la nuit à la fin du mois de novembre. Le phénomène devrait se prolonger pendant plusieurs mois. ISON est d'autant plus rare que son dernier passage aux abords de notre planète remonte à au moins 10 millions d'années. Deux comètes brillantes en une seule année, c'est un plaisir rare.

Sur le même sujet

Les + Lus