La CGT et la direction d'E.On se retrouvent devant la justice à Chalon-sur-Saône

Une délégation de salariés de Lucy attend le résultat de l'audience, devant le tribunal de Chalon-sur-Saône.
Une délégation de salariés de Lucy attend le résultat de l'audience, devant le tribunal de Chalon-sur-Saône.

Pour la troisième fois, la CGT et la direction d'E.On France avaient rendez-vous devant la justice à Chalon-sur-Saône. Le syndicat a intenté cette action pour que le site de Lucy à Montceau-les-Mines ne ferme qu'en 2015 et pas en 2014 comme le souhaite le groupe allemand.

Par C.R.

Nouvelle audience mardi 21 mai 2013, au tribunal de grande instance de Chalon-sur-Saône, dans le cadre de la procédure opposant la CGT à la direction d'E.On, le groupe allemand d'électricité. Le 2 avril, les avocats du syndicat avaient demandé un report, puis le 7 mai, la direction en avait demandé un à son tour.

Cette fois, les plaidoiries ont cette fois bien eu lieu. La CGT qui a porté l'affaire en justice, demande le respect d'un accord signé il y a trois ans, accord qui prévoit la fin de l'activité en 2015. Le groupe E.On souhaite casser ce protocole, au motif qu'entre-temps, les conditions économiques ont changé.

Le tribunal rendra sa décision le 9 juillet prochain.

Reportage : S.Robert, D.Boutillet, L.Crotet-Beudet
 Avec : Claude Martin, délégué syndical CGT
            Filodor Rilov, avocat de la CGT
EON à Chalon
Les salariés d'Eon sont allés en justice pour poursuivre leur employeur, afin de casser un protocole d'accord statuant l'arrêt de la centrale de Lucy en 2015

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus