Avis de grand frais sur les championnats du monde de triathlon longue distance

Des nageurs du triathlon / © France 3 Franche-Comté
Des nageurs du triathlon / © France 3 Franche-Comté

14 degrés. C'est la température de l'étang du Malsaucy près de Belfort. Les organisateurs décideront jeudi prochain s'ils maintiennent ou raccourcissent l'épreuve de natation. 

Par Sophie Courageot

Un printemps pourri sur l'Est de la France. Résultat, les championnats du monde de triathlon prévus le 1er juin scrutent le ciel et les rayons de soleil.

Hier, les relevés de température effectués dans l'étang du Malsaucy font froid dans le dos. 14 degrés dans l'eau ! Un peu frais pour faire nager les élites sur 4 km.

Pour les mondiaux, le règlement de l'Union Internationale de Triathlon est clair.

Le parcours de natation peut être revu à la baisse voire annulé en fonction de la température de l'eau.

La longueur de l'épreuve de natation sera de 

  • 4000 m si l'eau atteint 16,0 à 16,9 degrés
  • 3000 m si l'eau atteint les 15 degrés
  • 1500 m si l'eau atteint les 14 degrés
  • 750 m si l'eau atteint les 13 degrés
  • ANNULATION si l'eau n'atteint pas 13 degrés 

L'ITU et la Fédération Française feront connaître leur décision jeudi 30 mai dans l'après-midi.

Il y a deux ans à Las Vegas, les championnats du monde de triathlon s'étaient transformés en duathlon. L'épreuve de natation n'avait pas eu lieu. L'eau était polluée. 

L'espoir d'un peu de soleil 

Les organisateurs restent optimistes malgré tout à Belfort. L'étang du Malsaucy n'est pas très profond. Il peut se réchauffer rapidement si quelques rayons de soleil veulent bien se montrer dans les prochains jours. 

Des protections supplémentaires sans doute autorisées 

En fonction de la météo le weekend prochain,les triathlètes pourraient aussi avoir le droit à des protections supplémentaires sur l'épreuve de vélo.
Vestes, gants, pourraient être autorisés en plus des combinaisons. 



A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus