• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Joncy (71) : le conseil municipal démissionne pour sauver sa gendarmerie

Opération village mort à Joncy en avril 2013
Opération village mort à Joncy en avril 2013

Etienne Richard, maire de Joncy en Saône-et-Loire, a annoncé la démission collective de son conseil municipal après avoir reçu une lettre du chef de cabinet de Manuel Valls annonçant la fermeture définitive de la brigade de gendarmerie.

Par Muriel Bessard

Le mouvement avait commencé en avril lorsque la Direction générale de la Gendarmerie nationale avait annoncé vouloir réorganiser ses services et étudier la fermeture de la brigade de Joncy en Saône-et-Loire. Depuis le conseil municipal emmené par son maire Etienne Richard avait multiplié les actions pour l’éviter. Mais la lettre reçue le 6 août dernier du chef de cabinet du ministère de l’Intérieur a ruiné tous leurs espoirs.

Dans cette lettre, que les élus de Joncy jugent « insultante et provocatrice », le chef de cabinet de Manuel Valls explique que la brigade de Joncy « connaît une activité faible et ses effectifs réduits, trois militaires affectés, ne permettent pas un seuil de fonctionnement et des horaires d’accueil au public –hors urgence- satisfaisants. »

Les élus de Joncy sont particulièrement amers : ils estiment que leur proposition de dialogue n’a pas été entendue et estiment dans un communiqué publié ce vendredi 9 août que « le choix de supprimer la brigade de Joncy dans le cadre du regroupement des brigades de Saint-Gengoux, Mont-Saint-Vincent et Joncy est totalement injuste et constitue un véritable gâchis ».

=> toutes les informations sur le site "Sauvons la brigade de Joncy"


Le conseil municipal de Joncy démissione pour sauver sa gendarmerie
Intervenants : Etienne Richard (Maire démissionnaire de Joncy), Christophe Prost (Conseiller municipal démissionnaire de Joncy)
Reportage : Stéphane Robert et Jean-Louis Saintain

A lire aussi

Sur le même sujet

Gilets jaunes : dans l'Yonne, forte mobilisation dans la Puisaye

Les + Lus