Il y a 10 ans, toute la Bourgogne souffrait de la canicule

Il y a 10 ans, jour pour jour, Dijon connaissait sa journée la plus chaude, avec 39,3 degrés. Retour sur cet épisode caniculaire d'août 2003.

Le 12 août 2003, il y a 39,3° à Dijon, le lendemain, Mâcon atteindra même les 39,8°. Et dans toute la France (et une partie de l’Europe), c’est pareil : il fait chaud, très chaud, plus de 40° dans certains coins, plusieurs jours de suite. Les conséquences pour les personnes fragiles comme les personnes âgées furent dramatiques. Retour sur cet épisode en 3 dates :

16 août 2003 : pour motiver les Français à boire, notamment les personnes âgées, le gouvernement paie de sa personne : Jean-Pierre Raffarin, alors 1er ministre, se rend à la maison de retraite de Fleurey-sur-Ouche en Côte-d’Or et délivre les conseils sanitaires indispensables.

18 août 2003 : pendant plusieurs jours consécutifs, Auxerre est un des villes les plus chaudes de France. La région d’Auxerre connaît en effet des pics de chaleur de plus de 40°. La Bourgogne est une des régions françaises qui connaîtra le plus de décès : 40% en plus par rapport à une année normale (1984 décès au lieu de 1426 en moyenne).

5 août 2003 : Les humains ne sont pas les seuls à souffrir de ces températures étouffantes. Les animaux aussi. Il fait très chaud. La végétation a grillé. Les agriculteurs doivent nourrir leurs bêtes avec le fourrage prévu normalement pour l’hiver.

          Reportage de C. Mirabaud, J-L. Saintain et C. Gavignet
Avec : - Jean-Pierre Raffarin, premier ministre (16/08/2003)
           - David Aubin, adjoint au chef du centre météorologique de Dijon
           - Mauricette Besançon, éleveuse (05/08/2003)

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
météo rétro