• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Center Parcs : le projet de Saône-et-Loire va-t-il se faire doubler par le Jura ?

Des études se poursuivent sur la commune du Rousset, dans le canton de la Guiche, pour accueillir un éventuel Center Parcs.
Des études se poursuivent sur la commune du Rousset, dans le canton de la Guiche, pour accueillir un éventuel Center Parcs.

La question se pose alors que Pierre & Vacances étudie la possibilité d’implanter un nouveau Center Parcs en Franche-Comté, dans le Jura, au coeur de la forêt de Poligny. Le site se trouve à 200 km du Rousset, en Saône-et-Loire, où la construction d'un Center Parcs avait été annoncée en 2012. 

Par B.L. avec D.B.

Le projet d’un Center Parcs en Bourgogne avait émergé en 2012, à l’époque où Arnaud Montebourg était encore président du conseil général de Saône-et-Loire. "Il s’agit d’un centre de séjour touristique, très créateur d’emplois, non saisonniers car rempli toute l’année", avait-il déclaré. "Les retombées locales représentent 300 emplois potentiels." Par la suite, on avait appris que le projet concernait la commune du Rousset (à proximité du Mont-Saint-Vincent), comme en témoigne le sujet tourné  par France 3 Bourgogne le 25 septembre 2012.

DMCloud:103797
Center Parcs : le projet de Saône-et-Loire va-t-il se faire doubler par celui du Jura ?


Reportage de Sylvain Bouillot et Romain Liboz avec
  • Jean-Paul Quetat, maire du Rousset
  • Mélanie Guedas, restauratrice
  • Rémi Chaintron, président du conseil général de Saône-et-Loire (PS)
     

Un projet de Center Parcs dans le Jura

Et voilà que la Région Franche-Comté annonce la création d’un projet similaire avec 400 cottages, des boutiques et des équipements de loisirs qui "pourraient être construits en forêt de Poligny si les études se révèlent concluantes". Des études techniques, financières et administratives ont démarré dans le courant de l’été. "L’objectif est de valider la faisabilité du projet sur le territoire franc-comtois. Les études devraient durer de 18 à 24 mois. Si les résultats sont favorables, une réunion d'information à la population sera organisée. De l’idée à la construction, le chemin vers le Jura est encore long. Les collectivités concernées travailleront ensemble au côté de Pierre & Vacances jusqu’à la décision", indique le conseil régional de Franche-Comté.


Le projet de Saône-et-Loire n’est pas abandonné

De son côté, le conseil général de Saône-et-Loire maintient que le projet bourguignon n’est pas abandonné. "Nous savions que le groupe Pierre & Vacances travaille avec d'autres départements. Nous avons eu une réunion avec eux la semaine dernière et nous en aurons d'autres prochainement. Ils ont plusieurs fers au feu."

Il reste que la question du foncier n'est pas encore définitivement réglée. En effet, dès le départ, il restait à convaincre la société forestière propriétaire du terrain dans le sud de la Saône-et-Loire. "Nous ne sommes pas encore propriétaires, mais nous travaillons avec la Safer pour trouver une forêt de substitution au propriétaire actuel", explique Rémi Chaintron, président du département.


Les études se poursuivent en Bourgogne et en Franche-Comté

Les espoirs du maire du Rousset et des commerçants de la région seront-ils déçus ? Il faudra patienter pour le savoir. La direction du groupe Pierre & Vacances confirme que les études se poursuivent sur les deux sites. Pour l’heure, aucune décision n’est prise. Mais, à terme, il faudra trancher entre la Saône-et-Loire et le Jura pour implanter le futur centre qui sera situé au nord de Lyon. Pierre & Vacances exploite déjà 22 domaines en Europe, dont 4 en France, et un cinquième est en cours de construction.

Pour en savoir plus sur le projet de Center Parcs dans le Jura 


DMCloud:104277
Center Parcs : le projet de Saône-et-Loire va-t-il se faire doubler par le Jura ?

Reportage de Lise Riger et Damien Boutillet avec :
  • Rémi Chaintron, président du conseil général de Saône-et-Loire (PS)
  • Dominique Bonnet, maire de Poligny (UMP)

Que le meilleur gagne !

"Il n'y a pas de concurrence entre le Jura et la Saône-et-Loire", assure Rémi Chaintron. "Que le meilleur gagne et peut être qu'un jour il y en aura un dans les deux départements. Mais, il est vrai que, vu la proximité des projets, Pierre & Vacances choisira l'un ou l'autre dans un premier temps."

Ce qui est sûr, c'est que la Saône-et-Loire ne concrétisera pas ce projet à n'importe quel prix. "Au total, c'est un projet d'investissement de 160 millions d'euros sur lequel ils attendent des participations publiques. On en est aux discussions du montage technique et financier. Dans les deux mois qui viennent, on aura des décisions à prendre sur l'argent public nécessaire pour ce projet, s'il est faisable ou pas, si les collectivités peuvent suivre ou pas et quel est leur niveau d'exigence en la matière."



DMCloud:103911
Rémi Chaintron : On ne créera pas un Center Parcs à n'importe quel prix


Interview réalisée par Lise Riger et Damien Boutillet



















A lire aussi

Sur le même sujet

Bellevesvre, Mouthier, Torpes : les parents amènent des animaux à l’école pour dénoncer la fermeture d'une classe

Les + Lus