Football : Auxerre manque le coche face à Brest

Publié le Mis à jour le
Écrit par B.L. avec l'AFP
Adama Coulibaly a été tout proche d'inscrire le but qui aurait libéré l'AJA.
Adama Coulibaly a été tout proche d'inscrire le but qui aurait libéré l'AJA.

Auxerre et Brest n'ont pas réussi à se départager au stade de l'Abbé Deschamps lundi 16 septembre 2013. Les deux équipes jouaient le dernier match de la 6e journée de Ligue 2.

Auxerre et Brest se sont séparées sur le score de 0-0. Brest reste dans la première partie du tableau, 8e avec 9 points. De son côté, l'AJA a manqué l'opportunité de remonter au classement : les Auxerrois stagnent à la 12e place avec 7 points.

Brest n'a pas profité des errements de la défense

Les attaquants des deux formations n'ont pas eu la vie belle, privés d'espaces pour s'exprimer, à l’exception de Nicolas Verdier, l'avant-centre breton qui était le plus en vue. Ce dernier a néanmoins gâché les opportunités dont il a bénéficié. 
Brest a profité des errements défensifs auxerrois, mais Verdier (5, 14) n’a pas réussi à cadrer, ne trouvant Olivier Sorin que sur coup-franc (26). Ce fut à peu près tout jusqu'à la pause. Au retour des vestiaires, Verdier bien lancé dans l'espace, a manqué encore le cadre face à Sorin (54), puis sur un retourné devant le but grand ouvert des Auxerrois (86).

Les Auxerrois ont raté des occasions

Du côté de l'AJA, on a eu du mal à trouver les espaces, même si Kossi Prince Segbefia (12e), d'une belle frappe à 25 m, obligeait Thébaux à s'y reprendre à deux fois pour capter la balle. A noter que Paul-Georges Ntep bougeait beaucoup mais ne cadrait pas (13, 41) et que Frédéric Sammaritano s'efforçait de distiller des bons ballons.
Mais c'est sur un corner d’Axel Ngando qui remplaçait Sammaritano, que l'AJA s'est offert sa plus grosse occasion : Adama Coulibaly trouvait la base du poteau gauche de Thébaux battu (71). Ngando avait ensuite la balle de match dans le temps additionnel, mais, malheureusement pour les Auxerrois, le portier breton veillait.

"Aucune équipe ne méritait de perdre ou de gagner"

Alex Dupont, entraîneur de Brest : "Après coup, il y avait de la place pour emporter les trois points. Mais finalement au vu de la physionomie du match, aucune équipe ne méritait de perdre ou de gagner. Verdier a eu des occasions, il apprend encore son métier, mais il a eu des occasions. C'est certain que ce n'est pas facile pour un avant-centre de jouer en pointe et de défendre. Ce soir mon équipe a fait preuve aussi d'une grosse solidarité. Cette équipe nous envoie des ondes positives, avec un excellent état d'esprit comme en témoigne sa prestation face à Auxerre.
Elle a su s'accrocher dans les moments délicats, et j'ai aimé son attitude.  Globalement elle a su produire un bon match défensif et maîtriser notamment Ntep".

"On a eu du mal à se mettre en route"

Bernard Casoni, entraîneur de l'AJ Auxerre : "Au vu de la première mi-temps, on a eu du mal à se mettre en route. Et puis nous n'avons pas su être patient pour créer les décalages, bien préparer les actions. On a joué long. On était aussi en retard sur les duels, pour ressortir les ballons. C'était mieux en deuxième période, où on a pris un peu plus de temps pour construire. Mais on n'a pas su rester lucide dans le dernier quart d'heure, où on aurait pu faire la différence. C'était aussi le premier match de  Sammaritano comme titulaire. Axel Ngando est rentré pour la première fois, cela m'a permis de faire un premier état des lieux. On sait où on était il y a deux mois lors des matches amicaux. Le championnat est long, on avance et il faut continuer à travailler pour mieux performer. Nous avons encore des lacunes. Avant de savoir courir, il faut savoir marcher ! Maintenant c'est la régularité qui nous permettra d'être plus performant".

France 3 Bourgogne a rencontré Paul-Georges Ntep, le leader de l'équipe auxerroise. Un reportage de Christophe Tarrisse et Romain Liboz, à revoir dans la page "Sports Bourgogne" du dimanche : 
Sports Bourgogne, n°2 (15/09/2013)



En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.