• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Parc du Morvan : Patrice Joly demande à l’Etat de renoncer à l'enquête sur la protection des cours d’eau

Le président du Parc naturel régional du Morvan va demander à l’État de ne pas donner suite à l’enquête publique relative à la restauration de cours d’eau dégradés du Sud Morvan.
Le président du Parc naturel régional du Morvan va demander à l’État de ne pas donner suite à l’enquête publique relative à la restauration de cours d’eau dégradés du Sud Morvan.

250 agriculteurs avaient envahi le site de la maison du parc naturel du Morvan mercredi 18 septembre 2013 pour protester contre un projet de restauration des berges des ruisseaux et rivières qui traversent certaines de leurs exploitations.

Par B.L.



Voir le reportage tourné le 18 septembre 2013 lors de la manifestation des agriculteurs devant la Maison du parc du Morvan par M. Gillot, T. Pfeiffer et E. Kibireva avec :
- Laurent Paris du Pôle Environnement du Parc du Morvan
- Pierre Bobin de la FDSEA (canton de Montsauches)
- Alexandre Mocellin, des Jeunes Agriculteurs de la Nièvre
- Patrice Joly, président du Parc Naturel Régional du Morvan
 

Manifestation d'agriculteurs au parc du Morvan
250 agriculteurs ont envahi le site de la maison du parc naturel du Morvan mercredi 18 septembre 2013 pour protester contre un projet de restauration des berges des ruisseaux et rivières qui traversent certaines de leurs exploitations.



"A la suite de la manifestation d'agriculteurs à la Maison du Parc le mercredi 18 septembre, j’ai décidé, en accord avec les représentants de la FDSEA, de solliciter, dans les plus brefs délais, une réunion de travail tripartite avec les préfets des départements de la Nièvre, de la Côte-d’Or et de la Saône-et-Loire", déclare Patrice Joly, président du Parc naturel régional du Morvan - et président du conseil général de la Nièvre - vendredi 20 septembre 2013.


"Je souhaite à cette occasion, demander à l’État de ne pas donner suite à l’enquête publique relative à la restauration de cours d’eau dégradés du Sud Morvan. Toutefois, les agriculteurs intéressés pour réaliser des travaux tels qu’envisagés dans l’enquête publique pourront toujours contacter les services du Parc.

Je déplore l’attitude de certains agriculteurs qui, lors de la manifestation, ont commis des actes de dégradation et s’en sont pris à des personnels du Parc. J'envisage d'y donner la suite qu'il convient", précise Patrice Joly.

Le président du parc du Morvan assure toutefois que la Fête de l’Automne et des Associations se tiendra bien les samedi 5 et dimanche 6 octobre, "malgré les dégâts importants causés sur la propriété du Parc". Tout sera mis en oeuvre pour accueillir du mieux possible le public morvandiau et les 58 exposants qui se sont d’ores et déjà inscrits, conclut Patrice Joly.

A lire aussi

Sur le même sujet

Canicule : un feu de forêt s’est déclaré à Villeferry en Côte-d’Or

Les + Lus