Côte d’Or : Marion Maréchal-Le Pen vient encourager les troupes du FN pour les municipales

Marion Maréchal-Le Pen est venue encourager les troupes du FN pour les municipales de 2014 en Côte d'Or
Marion Maréchal-Le Pen est venue encourager les troupes du FN pour les municipales de 2014 en Côte d'Or

La députée Front national Marion Maréchal-Le Pen était à Quetigny samedi 5 octobre 2013. Elle est venue prêter main forte aux candidats du parti d'extrême droite pour les municipales en Côte-d'Or. Le collectif anti-fasciste a manifesté son opposition.

Par B.L.


Un comité d'accueil anti-fasciste pour Marion Maréchal-Le Pen

Des militants anti-fascistes ont manifesté leur mécontentement à l’occasion de la venue de Marion Maréchal-Le Pen, qui est la petite-fille de Jean-Marie Le Pen et la nièce de Marine Le Pen. Élue député de la 3e circonscription du Vaucluse en 2012, Marion Maréchal-Le Pen (la plus jeune élue de la Ve République) est également membre du bureau politique du Front National.

"Nous considérons que ce parti est toujours aussi toxique pour la démocratie. Il n’a absolument pas changé. Ce n’est pas parce que quelques têtes plus avenantes sont présentes que le parti a évolué. Le discours est à peu près toujours le même : xénophobie, racisme… ", déclare Elie Lambert, membre du collectif anti-fasciste de Côte-d'Or.


Le FN a de grandes ambitions pour les municipales

Le Front national nourrit de grandes ambitions pour les municipales. Le FN compte faire élire plusieurs centaines de conseillers municipaux. Il a déjà investi plus de 623 têtes de listes (120 en 2008). Il veut aussi perturber le jeu politique en obligeant des candidats UMP à nouer des alliances face aux risques de triangulaires.
"Aux dernières municipales, nous avions quatre listes en Bourgogne. Aujourd’hui nous en avons vingt", explique Marion Maréchal-Le Pen. Le parti d’extrême droite n’était pas présent à Dijon en 2008, par exemple. Cette fois, il présente le jeune Edouard Cavin comme tête de liste du FN-RBM (Rassemblement bleu Marine). Dans les prochaines semaines, le FN devrait présenter d'autres listes à Chenôve ou Montbard notamment.


DMCloud:112893
Municipales en Côte d'Or : Le Front National accueille Marion Maréchal


Reportage de Lise Riger et Jean-Louis Saintain avec :
  • Marion Maréchal Le Pen, député du Vaucluse (FN)
  • Edouard Cavin, tête de liste Municipales de Dijon (FN)
  • Elie Lambert, membre du collectif anti-fasciste de Côte-d'Or


Le FN veut se débarrasser de l'étiquette "extrême droite"

Pour réussir le pari des municipales, le Front National poursuit son processus de "dédiabolisation". Suivant les pas de son père, Marine Le Pen a relancé le combat pour arracher l'étiquette "extrême droite" qui colle à la peau du FN. La présidente du Front national a réitéré sa menace de poursuivre en justice ceux qui continueraient à accoler ce qualificatif à sa personne et son parti. "Il y a là un véritable scandale, stop, je saisirai les tribunaux sur ce sujet", dit-elle. Mais, ces tentatives ont toujours échoué jusqu'à présent et le combat du FN s'annonce difficile, selon plusieurs politologues.

 

Le Front National est en progression

Selon un récent sondage BVA-Orange pour L'Express, la presse régionale et France Inter, Marine le Pen est la 12e  personnalité politique préférée des Français avec 26% de cote d'influence (45% auprès des sympathisants de droite). Par ailleurs, le Front National est désormais apprécié par près d’un quart des Français (24%). De son côté, Marion Maréchal-Le Pen arrive à la 25e place (18% de cote d'influence, -3).

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus