• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Mise en examen pour assassinat du forcené de Corre

Le Palais de Justice de Besançon / © Jean-Marie Baverel
Le Palais de Justice de Besançon / © Jean-Marie Baverel

Le forcené qui, jeudi dernier, a tué sa compagne, mère de quatre enfants à Corre en Haute-Saône vient d'être mis en examen pour assassinat à l'issue de sa garde à vue. Un assassinat est un homicide volontaire avec préméditation. 

Par Isabelle Brunnarius

Une information judiciaire a été ouverte aujourd'hui devant le pôle de l'instruction de Besançon. Le père de famille est actuellement devant le juge d'instruction qui doit le mettre en examen pour assassinat. Le procureur a requis son placement en détention provisoire qui sera décidé en fin de journée par le juge des libertés et de la détention.
Les enquêteurs ont pu établir lors de la garde à vue de l'homme qu'il avait prémédité une possible issue fatale depuis plusieurs jours.  Cet homme, âgé de 47 ans et père de deux des quatre enfants de la victime, a reconnu au cours de sa garde à vue,  avoir préparé son geste en allant chercher chez un membre de sa famille une vieille carabine à un coup. Il avait l'intention de s'en servir si sa compagne n'acceptait pas de rester avec lui. Jeudi , il avait retenu en otage toute la journée sa compagne qui était passée au domicile du couple avec son père et une amie récupérer des affaires. Le père et l'amie ont été relâchés mais la concubine sera tuée par son compagnon dans l'après-midi. 
Dans la matinée, un périmètre de sécurité avait été établi autour de la rue d'Amance où se déroulait cette prise d'otage. Des négociateurs et une vingtaine de gendarmes du GIGN de Versailles étaient présents. Ils sont venus en renfort des 40 gendarmes de Haute-Saône et de Dijon. Une cellule de crise avait  été installée en mairie.

DMCloud:115341
Mise en examen du forcené de Corre





A lire aussi

Sur le même sujet

Retraites : Marie-Calire Roussel

Les + Lus