Dijon : un pari réussi pour le “Ring” de Wagner

Au total, 13 000 places ont été vendues sur l’ensemble des représentations des quatre opéras du “Ring” de Richard Wagner à l’affiche du 5 au 15 octobre 2013 à Dijon.
Au total, 13 000 places ont été vendues sur l’ensemble des représentations des quatre opéras du “Ring” de Richard Wagner à l’affiche du 5 au 15 octobre 2013 à Dijon.

Plus de 13 600 spectateurs ont assisté aux représentations du "Ring" de Richard Wagner qui était à l’affiche à l'opéra de Dijon du 5 au 15 octobre 2013.

Par B.L.


En général, l'opéra de Dijon vend 7 à 8 000 places sur les opéras plus "classiques". En s’attaquant à une œuvre majeure comme Der Ring des Nibelungen de Richard Wagner, le metteur en scène Laurent Joyeux et le chef d'orchestre Daniel Kawka étaient très attendus par le public et la critique. Le défi de jouer quatre opéras sur deux jours était loin d’être gagné d’avance.

Les chiffres sont plus que satisfaisants avec un taux de remplissage total de 75% sur les 3 cycles (85% pour les week-ends). A noter que 1 400 personnes sont venues voir le cycle complet. "Pour nous, c'est un succès", déclare Laurent Joyeux, le directeur de l'Opéra de Dijon. Sur les 13 643 spectateurs à avoir vu une ou plusieurs parties du "Ring", 20% avaient moins de 26 ans. "C’est du jamais-vu dans une salle wagnérienne", se félicite-t-il. Les moins de 26 ans bénéficiaient d'un tarif privilégié de 20 euros pour assister au cycle complet, contre 150 euros pour les autres spectateurs. 

A cette occasion, l’opéra de Dijon a accueilli un nouveau public, puisque 50% des spectateurs venaient pour la première fois à l’Auditorium. Ajoutons que 30% du public qui s’est déplacé pour le Ring n’habite pas dans la région Bourgogne et que 10% des spectateurs venaient de l’étranger (Suisse, Belgique, Grande-Bretagne, Allemagne, Autriche, Brésil, Etats-Unis ou Afrique du Sud…). Quant au site internet de l'opéra de Dijon, il a enregistré 30 000 visites en septembre-octobre, soit le double du nombre de connexions habituelles.

Quelques puristes n’ont pas apprécié certaines coupes faites dans la tétralogie. Laurent Joyeux se dit "ravi" de ces critiques virulentes. "Si l'on a choqué les gardiens du temple, c'est tant mieux, même si ce n'était pas le but." Selon le directeur de l'opéra de Dijon, la maison d'opéra bourguignonne est désormais entrée "dans une autre catégorie" et se trouve "au niveau de grandes maisons allemandes comme Francfort ou Stuttgart".





DMCloud:116955
Dijon : un pari réussi pour le “Ring” de Wagner

Reportage de Marion Feutry et Romain Liboz avec
  • des spectateurs
  • Laurent Joyeux, directeur de l'Opéra de Dijon

Vous pouvez revoir l’émission que France 3 Bourgogne a proposé juste avant la première représentation qui a eu lieu samedi 5 octobre. C’est l’occasion de revivre les derniers préparatifs aux côtés de Laurent Joyeux (directeur de l’Opéra et metteur en scène du Ring), Daniel Kawka (chef d'orchestre), Stephen Sazio (dramaturge), Damien Caille-Perret (scénographe) et Daniel Brenna (dans le rôle de Siegfried).

Cliquez ici pour voir notre webdoc consacré aux coulisses du Ring de Wagner à l'Opéra de Dijon et découvrez les artistes, créateurs, techniciens qui ont contribué à cette œuvre commune: douze heures de spectacle scénique et musical.

A lire aussi

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Les + Lus