• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Que reste-t-il de la guerre 1914-1918 dans la mémoire collective ?

Les cérémonies du 95e anniversaire de l’armistice de 1918, à Dijon
Les cérémonies du 95e anniversaire de l’armistice de 1918, à Dijon

Plus de cinq ans après le décès de Lazare Ponticelli, le dernier Poilu ayant survécu à la Grande Guerre, de nombreuses communes ont commémoré le 11 Novembre autour de leur monument aux morts. Plusieurs générations ont assisté aux cérémonies.

Par B.L.

"Ca nous permet de nous rendre compte que c’était vraiment atroce et que ce n’est pas quelque chose qu’il faudra reproduire."


Camille Bourlier, élève de 3, était présente aux cérémonies du 95e anniversaire de l’armistice de 1918, à Dijon. "C’est pour ça que c’est bien de faire des commémorations, ça permet de garder en mémoire ce qui s’est passé, l’atrocité de la guerre", poursuit la collégienne.

Depuis 2012, le 11 novembre est la date de commémoration de la Grande guerre "et de tous les morts pour la France". Le terrible bilan de la Première Guerre mondiale s’élève à 9 millions de morts et 8 millions d'invalides. La France déplore à elle seule près de 1 400 000 soldats "morts pour la patrie".

DMCloud:125363
Que reste-t-il de la guerre 1914-1918 dans la mémoire collective ?

Reportage de Maryline Barate et Damien Rabeisen à Dijon (Côte-d'Or) avec :
  • Camille Bourlier, élève de 3e
  • Jean-Louis Nageotte, président de l'Union Départementale des Anciens Combattants
     

Coraline, 14 ans, est porte drapeau

Les associations du souvenir doivent aujourd’hui convaincre les jeunes générations de participer aux cérémonies militaires. Coraline Fogeron, 14 ans, habite dans la Nièvre. Elle est l'une des plus jeunes portes drapeaux de France. Cela fait trois ans qu’elle s’est engagée dans cette voie, malgré les moqueries de certains de ses camarades.

Coraline, 14 ans, porte drapeau de la Nièvre

Reportage de Régis Guillon et Christelle Juteau avec
  • Coraline Fogeron, porte drapeau des anciens combattants
  • Adjudant-chef Claude Fogeron, père de Coraline


Les célébrations du centenaire de la première Guerre mondiale

Sur les Champs-Elysées, les cérémonies du 11 novembre 2013 ont lancé le cycle du centenaire de la première Guerre mondiale. L’Elysée veut en faire un événement majeur du quinquennat de François Hollande, pour rassembler les Français autour de la mémoire nationale.

Plusieurs grands rendez-vous rythmeront 2014 et les années suivantes. Le 14 juillet prochain, des militaires et de jeunes civils des 72 pays belligérants de la Première Guerre mondiale défileront sur les Champs-Elysées. Ils seront rassemblés à l'occasion d'une fête nationale inédite parce qu'elle sera internationale.
Le 3 août, on commémorera la date anniversaire de l'entrée en guerre de la France. Le 12 septembre, on se souviendra de la bataille de la Marne. Le point d'orgue des cérémonies aura lieu le 11 novembre 2014, date anniversaire de l'armistice de 1918 : ce sera un grand moment de recueillement et d'hommage aux millions de victimes.

Après 2014, d’autres commémorations seront rythmées par les grandes dates de la guerre : Verdun 2016, le Chemin des dames 2017...
Au total, plus de 1.000 projets ont reçu le label officiel du Centenaire et rythmeront les commémorations pendant quatre ans.

A lire aussi

Sur le même sujet

Vacances studieuses sur les traces du patrimoine bisontin

Les + Lus