Dépêchez-vous d’observer la comète Ison !

La comète Ison photographiée par le télescope Hubble le 9 octobre 2013. / © NASA
La comète Ison photographiée par le télescope Hubble le 9 octobre 2013. / © NASA

Cette comète a été découverte l’an dernier. Pour l'observer en France métropolitaine, voici les conseils de la Société astronomique de Bourgogne qui propose plusieurs rendez-vous au public.

Par B.L.

La comète Ison (dite de Noël) a été observée pour la première fois le 21 septembre 2012. Elle devait atteindre son périhélie (point le plus proche du Soleil) jeudi 28 novembre 2013. C’est pourquoi le mercredi 27 représentera peut-être "la dernière opportunité de tenter d'observer Ison dans le ciel déjà clair de l'aube avant qu'elle ne soit trop proche du Soleil", estiment les spécialistes.

"Elle va passer très près du Soleil, à seulement 1,8 million de km du centre de l'astre du jour, soit 1,1 million de km de sa surface (1,5 rayon solaire). Elle risque donc un gros coup de chaud qui fera d'elle une grande comète au panache flamboyant ... ou un pauvre flocon fondu", explique la Sab (Société astronomique de Bourgogne).
Mais, si les cieux sont favorables , rendez-vous à l'observatoire des Hautes-Plates pour observer Ison :
-dimanche 15 décembre à partir de 4 heures du matin
-samedi 21 décembre à partir de 17h30

Les conseils des astronomes 

Du 10/12 au 05/01 : toute cette période est favorable, indique la Société astronomique de Bourgogne. "ISON fuit le Soleil depuis le 29/11, mais son éclat va persister un bon moment. On recommence à l’observer de plus en plus tôt avant l’aube, mais après le 15, la Lune redevient gênante. À partir du 17, ISON s’observe aussi le soir, dans Hercule (Nord-Ouest). D’abord un court moment au crépuscule, puis un peu plus longtemps chaque nuit. Pour Noël, en atteignant le Dragon, elle devient circumpolaire c’est-à-dire qu’elle ne se couche plus. On peut enfin l’observer toute la nuit, de nouveau discrète et glissant sous la Petite Ourse …", conclut la Sab.

Les amateurs d’astronomie sont particulièrement gâtés en 2013, car dès le début de cette année ils ont pu admirer 3 comètes. Cet automne, cinq autres visiteuses (dont Ison) ont fait leur apparition dans le ciel.

Sur le même sujet

Les + Lus