• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Marine Le Pen : “Il faut sortir le vin de la loi Evin”

© France 3 Picardie
© France 3 Picardie

Marine Le Pen a proposé de "remettre en cause" la Loi Evin en "sortant le vin" de celle-ci, car il s'agit d'un "produit culturel". C’est ce qu’elle a déclaré lors d'une visite à Maligny, dans l’Yonne, chez un viticulteur frontiste mercredi 27 novembre 2013.

Par B.L. avec l'AFP

"Les lobbies hygiénistes qui mènent la guerre contre le vin"

La Loi Evin limite fortement le droit de faire de la publicité pour les boissons alcoolisées afin de protéger les jeunes des opérations de marketing. "La Loi Evin, il va falloir à un moment donné qu'on la remette en cause", a affirmé la dirigeante frontiste lors d'une discussion avec quelques viticulteurs.  "Il faut sortir le vin de la loi Evin. Tout ce qui contient de l'alcool n'est pas similaire. Le vin est un produit culturel, et l'interdiction pure et simple de toute publicité du vin est totalement contre-productive par rapport à un secteur économique qui a démontré son importance en France", a affirmé Marine Le Pen.

"Présupposer une sorte de nocivité structurelle du vin est un mensonge (...). L'abus de vin comme l'abus de tout est nocif" mais "aujourd'hui la consommation de vin est raisonnable", a-t-elle lancé entre deux verres de Chablis. Quand "les jeunes boivent extrêmement vite de l'alcool, c'est de l'alcool fort" et non du vin, selon elle. "Si le sucre est dangereux, il faudra mettre sur les choses sucrées des têtes de mort", comme sur les paquets de cigarettes, a-t-elle ironisé.

"Des projets dans les tiroirs de l'UE" pour taxer le vin

La dirigeante d'extrême droite s'en est prise aux vols dans les territoires ruraux ("c'est libre-service") et à "l'organisation de la désertification" de ces zones, et évoqué des "projets dans les tiroirs de l'UE" pour taxer le vin.

L'Yonne est un département où le FN est bien implanté (Marine Le Pen y a talonné le PS à la présidentielle avec 23,7% des voix contre
24%, derrière l'UMP à 27,6%). Le Front National y présentera cinq listes FN aux municipales de mars

A lire aussi

Sur le même sujet

Marche contre l'homophobie à Besançon

Les + Lus