Bourgogne : le chômage a augmenté de 4,5% en novembre 2013

Pour inverser la courbe du chômage, le gouvernement mise sur les contrats aidés et les emplois d'avenir, ainsi que sur le crédit impôt compétitivité.
Pour inverser la courbe du chômage, le gouvernement mise sur les contrats aidés et les emplois d'avenir, ainsi que sur le crédit impôt compétitivité.

Le chômage est reparti à la hausse. A la fin du mois de novembre 2013, la Bourgogne comptait 115 893 demandeurs d’emploi toutes catégories confondues inscrits à Pôle emploi.

Par B.L.


Le mois d’octobre 2013 avait vu le chômage reculer de 6,6% pour les chômeurs de catégorie A (c'est-à-dire sans aucun emploi). Mais, cette embellie ne s’est pas renouvelée. En effet, fin novembre 2013, le nombre de demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi en catégorie A est de 73 718 en Bourgogne. Ce nombre affiche une hausse de +4,5% (soit +3 198 chômeurs) par rapport à fin octobre 2013. Sur un an, la progression est de +3,6% (+2 549).

Si l’on prend toutes les catégories de chômeurs (A, B, C) : ils sont 115 893 à la fin du mois de novembre 2013. Ce nombre est en faible diminution sur un mois avec -0,4% (soit -485). Mais, sur un an, il affiche une hausse de +3,7% (+4 136).

La Côte d'Or affiche la plus forte augmentation

Selon les départements, l’augmentation du mois de novembre 2013 va de +1,6% à +6,2% :
  • Côte d'Or (+6,2%)
  • Saône et Loire (+5,9%)
  • Nièvre (+2,2%)
  • Yonne (+1,6%).

Les jeunes sont plus touchés que les seniors

En novembre 2013, les hommes (+5,7%) sont plus touchés que les femmes (+3,3%). A noter aussi que la hausse est plus marquée chez les jeunes (+6,7%) que chez les adultes (+4,5%) et les seniors (+3,1%).

Les offres d’emploi sont en augmentation

Le nombre d'offres d'emploi collectées par Pôle emploi Bourgogne est en nette progression (+12,9%) sur les trois derniers mois par rapport aux trois mois précédents. Cette évolution s’explique par une forte hausse des offres d’emplois non durables (moins de 6 mois) : +25,6%, alors que les offres durables (six mois ou plus) ont tendance à se réduire : -1,1%.

La croissance reste la clé d'une baisse durable

Pour parvenir à inverser la courbe du chômage, le gouvernement mise sur sa politique de soutien public à l'emploi (contrats aidés et emplois d'avenir) et l'effet du crédit impôt compétitivité. 
"Avec les emplois aidés qui vont être très concentrés sur la fin de l'année", il est "possible pendant quelques mois de stabiliser le chômage ou d'avoir une très légère baisse", souligne Marion Cochard, économiste à l'OFCE (Observatoire français des conjonctures économiques). Mais vu la faiblesse de la croissance, "pour avoir une vraie tendance à la baisse durable du chômage, il faudrait plus d'emplois aidés et surtout, il faudrait continuer à ce rythme tout au long de 2014, ce qui n'est pas prévu", note-t-elle.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus