Côte-d'Or : la société Crossject lance son introduction en Bourse

Publié le Mis à jour le
Écrit par B.L. avec l'AFP

Crossject est basé à Chenôve, en Côte-d'Or. La société a conçu un dispositif d'auto-injection de médicaments sans aiguille baptisé Zeneo.


L’entreprise a lancé son introduction en Bourse sur Alternext lundi 3 février 2014. Crossject veut lever 12 millions d'euros, pour financer la ligne de production industrielle de Zeneo. Au milieu de la fourchette indicative de prix de l'offre (7,80 euros par action), l'opération valoriserait Crossject à 51 millions d'euros en termes de capitalisation. L'offre sera clôturée jeudi 13 février, pour une première cotation jeudi 20 février.

"Le marché des injectables est en forte croissance", souligne le directeur général de Crossject, Patrick Alexandre. Les médicaments injectables représentent le tiers des ventes de médicaments prescrits dans le monde en 2013.

Les injectables pré-remplis ont une croissance en volume d'environ 12% par an. Aux Etats-Unis, ce marché devrait croître de 9,3 milliards de dollars en 2012 à 16,6 milliards de dollars en 2017, selon Crossject. En Europe, le marché passerait de 6,8 milliards de dollars à 12,4 milliards de dollars entre 2012 et 2017.


Des produits basés sur des médicaments génériques 

Crossject veut "proposer à l'industrie pharmaceutique des produits clés en mains", basés sur des médicaments génériques (dont les brevets sont tombés), explique Patrick Alexandre. "Notre priorité va à la mise sur le marché en Europe", souligne-t-il. Crossject travaille aussi "à décliner et à enregistrer ces produits aux Etats-Unis, mais dans un deuxième temps".

Le laboratoire Crossject vise un dépôt de demande d'autorisation de mise sur le marché (AMM) en 2014 en Europe pour ses deux premiers produits. L’entreprise table sur une commercialisation fin 2015, ont indiqué ses dirigeants en présentant l'opération d'entrée en Bourse.
Le premier produit Zeneo est un injecteur de méthotrexate, une molécule indiquée dans le traitement de la polyarthrite rhumatoïde. Crossject a conclu un partenariat pour la distribution en France avec le Laboratoire Biodim.

Le traitement des migraines sévères 
Le deuxième produit, Zeneo Adrénaline, permet l'injection d'adrénaline pour traiter en urgence les chocs allergiques. Crossject a un partenaire mondial pour ce produit, et a déjà reçu 1 million d'euros à ce titre sur 8 millions d'euros attendus sur les deux prochaines années. Crossject doit ensuite percevoir des revenus sur les ventes et des royalties.

La société a un troisième produit en développement, à un stade moins avancé : une version de Zeneo pour l'injection de sumatriptan dans le traitement des migraines sévères. A plus long terme, Crossject pourrait appliquer sa technologie Zeneo à 200 molécules, dont 20 sont en cours de sélection, a indiqué le directeur commercial Tim Muller. "On a une plateforme parfaite pour faire du business développement et des collaborations", dit-il.