Grand Dijon : le transit des poids-lourds est désormais interdit

Publié le Mis à jour le
Écrit par Eric Sicaud

C'est la conséquence de l'ouverture de la LiNo, le lundi 10 février 2014 : désormais, le transit des camions de plus de 3,5 tonnes est interdit dans 11 communes de l'agglomération dijonnaise. 

L'entrée en vigueur a eu lieu en même temps que l'ouverture de la LiNo : désormais, les poids-lourds de plus de 3,5 tonnes doivent obligatoirement emprunter la rocade Est et son prolongement inauguré ce 10 février jusqu'à l'autoroute A38.
Le but est de réduire les nuisances sur les boulevards dits "intérieurs" de Dijon, où se faisaient jusqu'alors le transit de ces camions.
Il s'agit aussi de soulager le trafic sur les voies pénétrantes de la capitale régionale.
Une signalétique a été mise en place pour rappeler cette interdiction aux chauffeurs, dans ce périmètre qui jouxte la rocade Est et la LiNo et qui englobe les communes du sud-ouest de l'agglomération.

A noter trois exceptions à cette interdiction :
  •  
  • - pour les poids-lourds qui ont une destination dans l'une des 11 communes concernées;
  • - pour les transports de matières dangereuses qui sont interdits dans les tunnels de la LiNo;
  • - pour les transports exceptionnels trop hauts qui bénéficie d'une autorisation préfectorale.
La fédération départementale des transporteurs routiers approuve cette interdiction du transit, logique selon elle. Mais elle demande que les entreprises de transports en limite sud de l'agglomération puissent, elles aussi, continuer à transiter par Dijon.
Selon ces professionnels, relier par exemple Fixin à Plombières-lès-Dijon par les rocades rallonge le trajet de plus de 20 kilomètres, soit 6 litres de gasoil supplémentaires.