• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Saône-et-Loire : l’inspection d’académie revoit le projet de carte scolaire 2014-2015

Un nouveau projet de carte scolaire sera présenté lors du comité départemental de l’éducation nationale (CDEN) qui aura lieu vendredi 18 avril 2014. La première version avait été vivement critiquée par le président du conseil général de Saône-et-Loire.

Par B.L.


"47 propositions de fermetures pour 13 ouvertures, le compte n’y est pas", avaient dénoncé Rémi Chaintron, président de l’assemblée départementale de Saône-et-Loire et les élus de la majorité départementale qui siègent au CDEN. Ceux-ci avaient critiqué une "méthode mettant les élus locaux devant le fait accompli" et avaient boycotté la réunion prévue le jeudi 10 avril.

Le message a été entendu puisque François-Marie Perrin, l’inspecteur d’académie de Saône-et-Loire a présenté un nouveau projet de carte scolaire lundi 14 avril 2014. Celui-ci propose 43 fermetures ou projets de fermeture et 44 ouvertures ou projets d’ouverture (contre 47 propositions de fermetures pour 13 ouvertures dans la première mouture).

La Saône-et-Loire perd près de 400 élèves dans le premier degré

Dans un communiqué, Rémi Chaintron "se félicite que, suite à la réunion de travail qu’il a provoquée avec le directeur académique, le préfet et les cinq députés de Saône-et-Loire, la carte scolaire ait été revue et corrigée. Il convient de souligner que cette rentrée se fera à moyens constants, avec la création d’un poste supplémentaire dans le département, alors même que celui-ci perd près de 400 élèves dans le premier degré."
Le président du conseil général se dit "particulièrement satisfait  d’avoir été entendu, s’agissant de la classe de maternelle de l’école Sonia Delaunay de Louhans-Châteaurenaud, sur laquelle pesait une menace de fermeture ou de blocage". "Il faut toutefois demeurer vigilant sur l’application des moyens nouveaux affectés à la Saône-et-Loire sur l’ensemble du territoire", conclut-il.

C'est donc dans une ambiance apaisée que cette nouvelle proposition sera examinée par le CDEN qui se tiendra vendredi 18 avril. Rappelons que cette instance consultative est présidée par le préfet. Elle est composée de représentants des communes, département et région, des personnels et des usagers (parents d'élèves, associations, etc.).

 

Le reportage de Damien Boutillet et Romy Ho A Chuck

Intervenants : François-Marie Perrin, Directeur académique des services de l'éducation nationale de Saône-et-Loire - Rémi Chaintron, Président du Conseil Général de Saône-et-Loire (PS) - Sylvie Descombes, Déléguée UNSA 71
Polémique carte scolaire à Mâcon
En Saône-et-Loire, le premier CDEN (conseil départemental de l'education nationale) n'avait pas eu lieu, car il avait été notamment boycoté par les élus qui dénoncaient une carte scolaire déséquilibrée avec de multiples fermetures. Ainsi ils demandaient un moratoire. Surprise ce matin lundi 14 avril, les services de l'éducation nationale ont fait des changements. D'une centaine de mesures ils sont passé à moins de 90. Le taux d'encadrement dans le 1er degré sera de 5.56 professeurs pour 100 eleves contre 5.26 au niveau national. Le département se place au 25ème rang des départements ayant le plus fort taux d'encadrement.



A lire aussi

Sur le même sujet

Flavigny-sur-Ozerain : quarante violoncellistes amateurs participent à un stage unique

Les + Lus