Beaune : il y a 32 ans, l’accident de car le plus meurtrier de France faisait 53 victimes

Le 31 juillet 1982, l’accident de car le plus meurtrier de France faisait 53 victimes lors d'une collision entre deux autocars et deux autos / © Lise Riger
Le 31 juillet 1982, l’accident de car le plus meurtrier de France faisait 53 victimes lors d'une collision entre deux autocars et deux autos / © Lise Riger

Jeudi 31 juillet 2014 les familles des victimes se sont rendues comme chaque année au mémorial de  Curney, sur l’autoroute A6. Elles se sont recueillies devant la stèle érigée à proximité du lieu de l'accident.

Par B.L.


 / ©
/ ©


La catastrophe est encore dans les mémoires. Elle s’est produite par une nuit pluvieuse, lors du chassé-croisé des vacanciers à l’été 1982.

Deux autocars qui emmenaient des enfants en colonies de vacances étaient entrés en collision avec deux voitures. Le bilan fut terrible : 44 enfants (tous originaires de Crépy-en-Valois dans l'Oise), deux moniteurs et deux chauffeurs sont morts carbonisés dans l'incendie. Les cinq occupants des voitures sont décédés eux-aussi. Certaines familles ont perdu plusieurs enfants d’un coup.

A la suite de cet accident, plusieurs mesures ont été prises pour améliorer la sécurité des transports en autocars. Ainsi, la vitesse sur les autoroutes a été  limitée à 110 km/heure par temps de pluie. C’est aussi depuis la catastrophe de Beaune que les transports d’enfants en autocars sont interdits pendant les périodes de fort trafic routier.

Ce contenu n'est plus disponible

Reportage de France 3 Picardie
réalisé par Sophie Crimon, Gérard Payen et Mathieu Maillet avec :
  • Marie Andrée Martin
  • Bruno Fortier, maire de Crépy-en-Valois

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus