Château-Chinon : le dentiste mutilateur hollandais a été arrêté au Canada

Ce dentiste néerlandais a officié, à Château-Chinon, de 2008 à 2012.
Ce dentiste néerlandais a officié, à Château-Chinon, de 2008 à 2012.

Selon des confrères canadiens, le dentiste néerlandais en cavale, accusé d'avoir mutilé plusieurs patients à Château-Chinon dans la Nièvre, a été arrêté dans une petite ville du Nouveau-Brunswick.

Par Maryline Barate

Il résidait à Nackawic, une petite bourgade canadienne


Selon des journalistes canadiens, Mark Van Nierop a été arrêté par les autorités canadiennes lundi 1er septembre 2014, dans une petite bourgade du Nouveau-Brunswick. Le parquet vient d'ailleurs confirmer l'information à l'AFP. Il s'était installé dans cette région après avoir rencontré sur internet sa compagne actuelle, une habitante de cette province canadienne, mais surtout pour fuir la justice française. Deux juges d'instruction de Bourges avaient lancé un mandat d'arrêt international en décembre dernier. 

Ce dentiste hollandais a, en effet, été mis en examen puis placé sous contrôle judiciaire en mai 2013 pour « violences volontaires ayant entraîné une mutilation ou une infirmité permanente » mais aussi « escroqueries » et « faux et usage de faux » en écriture privée.

Une centaine de victimes

En 2008, quand ce praticien s'est installé à Château-Chinon, tous les habitants avaient poussé un soupir de soulagement. Il avait été accueilli comme le sauveur car Il prenait la relève du dernier dentiste de la commune, qui partait en retraite. Mais les patients ont vite déchanté. Abcès, implants mal posés, dents saines arrachées, racines endommagées… une centaine de personnes ont été victimes des pratiques peu scrupuleuses du médecin..

Un magazine de la télévision hollandaise avait alors révélé que Mark Van Nierop, de son vrai nom Jacobus Marinus Van Nierop, avait déjà été sanctionné aux Pays-Bas en 2001, 2003 et 2012.

Le dentiste de Château-Chinon a été arrêté

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus