Cet article date de plus de 6 ans

Nièvre : une manifestation pour défendre des chevaux en danger

Des défenseurs de la cause animale ont défilé dans les rues de Nevers lundi 15 septembre 2014. Ils voulaient dénoncer des mauvais traitements dont seraient victimes les pur sang arabes d’un domaine privé, à Sougy-sur-Loire.

Des associations des amis des animaux dénoncent des cas de maltraitance sur les chevaux d'un domaine privé, à Sougy-sur-Loire, à une trentaine de kilomètres de Nevers.
Des associations des amis des animaux dénoncent des cas de maltraitance sur les chevaux d'un domaine privé, à Sougy-sur-Loire, à une trentaine de kilomètres de Nevers.

Cela fait plusieurs semaines qu’une quinzaine de chevaux très amaigris ont été repérés par des amis des animaux, et notamment par les membres de l'association pour la protection des Equidés de "La Cavalière". Ces pur-sang arabes appartiennent à un propriétaire, qui serait confronté à de gros problèmes financiers.

Au mois de juillet, la gendarmerie était intervenue pour qu'un des chevaux soit examiné par un vétérinaire. L'animal, qui était dans un état critique,  a dû être euthanasié.


Les associations protectrices des animaux ont déposé plainte. Mais, "rien ne bouge", estime Muriel de Gayffier, qui est à la tête du mouvement de protestation. 
D’où l’idée d’organiser une manifestation, qui est passée notamment devant la préfecture de la Nièvre lundi 15 septembre, dans l'après-midi.

"Certains chevaux sont toujours dans un état très critique, ils ont beaucoup de mal à respirer. Ils ne peuvent pas manger et respirer en même temps, cela dit beaucoup de choses. Leur dentition ne leur permet pas de manger. Il y a urgence pour ces chevaux", explique Muriel de Gayffier. "Il y a aussi deux étalons qui ne sortent pas. L’enfermement est terrible pour les chevaux", ajoute-t-elle.

durée de la vidéo: 00 min 33
Nièvre : une manifestation pour défendre des chevaux maltraités

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
animaux société