Des intermittents obligent François Rebsamen à quitter un salon de l’emploi à Paris

Le ministre du Travail, de l’emploi et du dialogue social François Rebsamen, a dû jeudi quitter précipitamment le salon « Paris pour l’emploi », pris à partie par des intermittents et des précaires ce jeudi 2 octobre 2014.

Par A.L. avec AFP


« Rebsamen… à rien »


François Rebsamen a dû écourter sa visite des stands à Paris, place de la Concorde, empêché d’avancer par une trentaine d’intermittents du spectacle et des précaires.  
Parmi leurs slogans scandés bruyamment, " Rebsamen…à rien" . Des pancartes s’en prenaient également au Medef.
L'entourage du ministre a indiqué que François Rebsamen « regrettait que cette intrusion l'ait privé du dialogue avec les recruteurs et les demandeurs d'emploi". "Il a préféré partir pour ne pas perturber le bon déroulement du forum ».
Peu après l'incident, la Coordination des intermittents et précaires (CIP) d'Ile-de-France a annoncé qu'elle occupait le salon pour demander notamment l'abrogation de la nouvelle convention d'assurance chômage, entrée en vigueur le 1er juillet et qui durcit, entre autres, le régime des intermittents.
Le ministre avait prévu de parcourir le salon et de visiter plusieurs stands sur
l'insertion dans l'emploi des personnes handicapées, selon le ministère.
« Paris pour l’emploi » propose 10 000 offres jusqu’à vendredi.


Revoir l'émission "la voix est libre" du 20 septembre 2014 avec François Rebsamen comme invité 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus