Belfort rend hommage au fusillé souriant

70 ans après sa mort et ce sourire devenu célèbre face à ses bourreaux, un hommage a été rendu ce dimanche à Belfort au caporal Georges Blind. Malgré la menace des armes, il n'avait pas trahi ses camarades de résistance. 

L'image a fait le tour des manuels scolaires et des journaux du monde entier.
Mis en joue lors d'un simulacre d'exécution destiné à le faire parler, le caporal infirmier Georges Blind souris face aux fusils des soldats allemands.
Il ne craquera pas et ne donnera pas les noms de ses camarades de réseau résistant.
Ce n'est que dans les années 2000 que Christophe Grudler, homme politique et historien local, a permis d'identifier ce fusillé souriant, longtemps resté anonyme. 
70 ans plus tard, Belfort lui a rendu hommage ce dimanche matin.


Reportage de Maxime Meuneveaux et Tania Gomes

 
durée de la vidéo: 01 min 49
Hommage au fusillé souriant

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
hommage