• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

François Rebsamen estime que le chômage est un “échec collectif”

François Rebsamen / © BERTRAND GUAY / AFP
François Rebsamen / © BERTRAND GUAY / AFP

Le ministre du Travail, François Rebsamen, a déclaré à L’assemblée nationale, lors d’une audition sur le budget 2015, que l’échec dans la lutte contre le chômage n’était pas uniquement imputable au "gouvernement".

Par M.B avec AFP

Le ministre du Travail et ex-maire de Dijon, François Rebsamen, avait concédé vendredi un "échec" dans la lutte contre le chômage. Lors d'une audition en commission sur le budget 2015 à l'Assemblée, mardi, il a corrigé ses propos : "en matière de chômage, c'est un échec collectif, ce n'est pas le gouvernement qui est en échec, parce que les autres l'étaient aussi, nous sommes en échec collectif, et il faut répondre à cela ensemble, c'est ce que j'ai voulu dire", a-t-il déclaré.

"Soyons honnêtes: nous sommes en échec"

Le chômage est "un problème collectif", a insisté le ministre, rappelant que depuis 1975, "la richesse du pays a été multipliée par deux et le taux de chômage a été multiplié par quatre". "Soyons honnêtes: nous sommes en échec", avait déclaré François Rebsamen dans un entretien publié vendredi par Le Parisien, après l'annonce d'un nouveau record du chômage en septembre (3,43 millions de demandeurs d'emploi sans activité en métropole).

F. Rebsamen se dit pour les contrats aidés

Mardi, le ministre a par ailleurs renouvelé son soutien à l'amendement socialiste au projet de loi de finances pour financer 50.000 contrats aidés supplémentaires, dont 15.000 emplois d'avenir. "Je ne peux que me réjouir et accueillir très favorablement l'initiative parlementaire",
a-t-il déclaré.

A lire aussi

Sur le même sujet

Gilets jaunes : dans l'Yonne, forte mobilisation dans la Puisaye

Les + Lus