Cet article date de plus de 6 ans

Dijon : Le matériel de l’imprimerie Darantière vendu aux enchères

C’est la fin. L’histoire de l’imprimerie Darantière et de sa filiale Néo-typo s'est terminé à l’hôtel des ventes de Dijon, mercredi 21 janvier 2015 après-midi.
© France 3 Bourgogne
C’était l’une des plus anciennes imprimeries de la région. Fondée au 19 e siècle, Darantière, à Quetigny, imprimait les livres de la prestigieuse collection éditée par Gallimard «  La pléiade ».

En Juin dernier, le maire de Quetigny, Michel Bachelard, exprimait sa tristesse de voir disparaître cette imprimerie

Quelques temps après la fermeture de l’imprimerie EDIPS également située à Quetigny, c’est un nouveau coup dur l’édition made in France (…) C’est une page douloureuse de l’histoire économique de Quetigny qui se tourne

 écrivait-il dans un communiqué.

Darantière a tenté de résister dans un secteur attaqué de toute part (concurrence, nouvelles technologies de communication). Peine perdue, malgré de nouveaux investissements et une diversification des ses activités, le chiffre d’affaire a plongé, menant fin 2013 à un redressement judiciaire, et finalement à la liquidation judiciaire prononcée en Juillet dernier par le Tribunal de Commerce de Dijon.

Dernier acte, mercredi 21 janvier 2015, à 14 heures. Le matériel de l’imprimerie, a été vendu aux plus offrants, sous forme de lots


Michel Gillot et Jean-Louis Saintain avait rencontré un ancien salarié de l'imprimerie Darantière, Christophe Sage, avant sa mise aux enchères
durée de la vidéo: 01 min 08
Avant-sujet vente aux enchères imprimerie Darantière


Reportage de Michel Gillot et Jean-Louis Saintain

Intervenants
- François d'Arbaumont, directeur commercial imprimerie Darantière
- Christophe Sage, ancien salarié de l'imprimerie Darantière
durée de la vidéo: 02 min 13
Vente aux enchères du matériel de l'imprimerie Darantière

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie social